nouvellement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de nouveau, par son féminin nouvelle, avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

nouvellement \nu.vɛl.mɑ̃\

  1. Depuis peu de temps.
    • Elles s’attendrissaient surtout à la vue de la mère Agnès de Saint-Paul, qu’on enlevait ainsi à l’âge de soixante-treize ans, accablée d’infirmités, et qui avait eu tout nouvellement trois attaques d’apoplexie. — (Jean Racine, Historique Port-Royal, 2e part.)
    • Son fils ainé Claude de Rochebaron abandonna le château de Montarcher devenu ruineux, pour la maison-forte nouvellement construite de Marandière, à Estivareilles, où se voient ses armes et la date de 1468. — (Édouard Perroy, Les familles nobles du Forez au XIIIe siècle: essais de filiation, tome 2, Saint-Étienne : Centre d’Études Foréziennes & Montbrison : La Diana, 1977, p. 683)
    • Jullouville, en tant que commune, n'existe que depuis 1972, date à laquelle la cité nouvellement créée incluait Bouillon, Saint-Michel-des-Loups, Carolles et Saint-Pair. Cette dernière ville devait d'ailleurs s'en retirer dès 1978. — (Michel Hébert & ‎Maurice Ernouf , Les stations balnéaires de Granville au Mont-Saint-Michel: racontées par la carte postale ancienne, CinémAction-Corlet, 2000, p. 63)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier