odoriférant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin odorifer avec passage au participe présent.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin odoriférant
\ɔ.dɔ.ʁi.fe.ʁɑ̃\

odoriférants
\ɔ.dɔ.ʁi.fe.ʁɑ̃\
Féminin odoriférante
\ɔ.dɔ.ʁi.fe.ʁɑ̃t\
odoriférantes
\ɔ.dɔ.ʁi.fe.ʁɑ̃t\

odoriférant \ɔ.dɔ.ʁi.fe.ʁɑ̃\

  1. Qui répand une odeur agréable.
    • Télémaque regardait avec admiration cette ville naissante, semblable à une jeune plante. [...]. Elle croît, elle ouvre ses tendres boutons, elle étend ses feuilles vertes, elle épanouit ses fleurs odoriférantes avec mille couleurs nouvelles. — (Fénelon, Les Aventures de Télémaque, Livre VIII, 1699)
    • Ce furent les Croisades qui firent pénétrer en France l'usage des parfums : on introduisait ceux-ci sous forme de peaux odoriférantes destinées à faire des pourpoints, des ceintures, des gants. Aussi s'explique-t-on que le commerce de la parfumerie ait d'abord été aux mains des gantiers. — (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924)
  2. (Rare) Qui répand une odeur désagréable.
    • Lucien allait souvent à ce qu’on appelait l’hôtel de Puylaurens ; c’était une grande maison située à l’extrémité d’un faubourg occupé par des tanneurs et dans le voisinage d’une rivière de douze pieds de large, et fort odoriférante. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)

Quasi-synonymesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier