Étymologie

modifier
(1538) Dérivé de opiniâtre et -er.

opiniâtrer \ɔ.pi.nja.tʁe\ pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’opiniâtrer)

  1. S’obstiner fortement dans son opinion, dans sa volonté ; s’entêter, s’acharner.
    • Les dieux m’en sont témoins : je ne me suis opiniâtré que dans la douceur. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, Collection Pourpre, page 13)
    • Si on l’acclame, si on l’embrasse, si le préfet la montre au peuple, si on lui joue la Marseillaise, c’est parce que, belle, robuste et saine, elle s’opiniâtre contre tous dans la stérilité volontaire. — (Pierre Louÿs, Liberté pour l’amour et pour le mariage, 1900, dans Archipel, 1932)
    • Mais les bourgeois, s’opiniâtrant, juraient qu’ils abattraient la tour pour les en déloger. — (Jean Markale, Gauvin et les chemins d’Avallon)
    • Fallait-il que je vous aimasse
      Que vous me désespérassiez
      Et qu’enfin je m’opiniâtrasse
      Et que je vous idolâtrasse
      Pour que vous m’assassinassiez
      — (Alphonse Allais, Complainte amoureuse)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier