oupelaille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Interjection Modifier

oupelaille \u.pə.laj\ ou \up.pə.laj\

  1. Marque l’étonnement, ou signale un geste maladroit ou un imprévu ou une situation ardue.
    • 10 conseils pour éviter les «oupelaille» pendant ton déménagement — (Le Journal de Québec, 12 juin 2018)
    • Un cheminement inattendu pour cette femme issue d’une famille « très catho », qui avoue avoir mené « une vie rock and roll ». « Quand j’étais fille… oupelaille », lance-t-elle, évoquant ses démêlés avec l’alcool. — (Le Devoir, 31 mars 2018)
    • Oui, on se souvient tous de son blâme à l’égard de François Legault qui, selon Rodriguez, laissait dormir des dizaines de milliers de doses de vaccin dans les congélateurs.
      Oupelaille... Maintenant qu’il n’y a aucune dose dans aucun congélateur nulle part au Canada, ça peut paraître un peu vide comme complainte, mais c’est ça, un potentiel champion.
      — (Thomas Mulcair, À Ottawa, certains ressemblent à Giuliani..., Le Journal de Québec, 5 février 2021)
    • LE MOMENT « OUPELAILLE ! »
      […].
      Un jour, un complotiste, un antimasque ou une personnalité publique qui banalise le sérieux de la situation va se retrouver aux soins intensifs avec un tuyau dans la gorge, et, ce jour-là, plusieurs personnes qui partageaient son point de vue se diront : « Oupelaille ! »
      — (Richard Martineau, Quand le virus s’entraine au gym, Le Journal de Québec, 3 avril 2021)

VariantesModifier

→ voir hippelaye

TraductionsModifier

PrononciationModifier