Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1905) De poitevin et saintongeais.

Nom commun Modifier

poitevin-saintongeais \pwat.vɛ̃.sɛ̃.tɔ̃.ʒɛ\ masculin au singulier uniquement

  1. Langue ou dialecte d’oïl parlé en Poitou, en Saintonge, en Aunis, dans l’ouest de l’Angoumois (c’est-à-dire dans la région Poitou-Charentes et le département de la Vendée), et dans quelques petits secteurs limitrophes (sud de la Loire-Atlantique : Pays de Retz, Nord Gironde : Pays Gabay ou Gabaye et enclave Gavache ou Gabache de Montségur en Gironde débordant sur le Lot-et-Garonne, petite portion occidentale de la Dordogne vers La Roche-Chalais, extrême sud-ouest de l’Indre vers Le Blanc, Bélâbre, Argenton-sur-Creuse).

NotesModifier

Le poitevin-saintongeais possède deux variétés : le poitevin et le saintongeais[1].
Ce terme, poitevin-saintongeais est attesté depuis au moins 1905[2], et a été vulgarisé dans les années 1970, en particulier à la SEFCO par Pierre Bonnaud[3].
Auparavant, le poitevin et le saintongeais étaient parfois désignés par la seule appellation poitevin[4]. C’est pour éviter d’appeler poitevin tout cet ensemble (ce qui n’identifiait pas le particularisme saintongeais) que peu à peu on s’est mis à l’appeler poitevin-saintongeais…

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « poitevin-saintongeais [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Le poitevin-saintongeais réapparaît dans la liste des langues de France, langues d’oïl, début 2010, sur le site de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), service du Ministère de la Culture, sous le libellé suivant : « poitevin-saintongeais [dans ses deux variétés : poitevin et saintongeais] ». DGLF - Ministère de la Culture
  2. La Revue du Bas Poitou et des provinces de l’Ouest : « notre parler poitevin-saintongeais » : http://books.google.fr/books?id=a_JLAAAAMAAJ&q=notre+parler+poitevin-saintongeais&dq=notre+parler+poitevin-saintongeais&cd=4
  3. Voir le résumé de « Correspondances phonétiques morphologiques et lexicales entre le poitevin-saintongeais et l’occitan » (1972, SEFCO) de Pierre Bonnaud sur le site du CNRS : https://web.archive.org/web/20120915185044/http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=21885957
  4. Anatole Boucherie (natif de Challignac près de Barbezieux), Le dialecte poitevin au XIIIe siècle, 1873 : « Fallot a désigné sous le nom de dialecte poitevin l’ancienne langue écrite des provinces du Sud-Ouest, comprises entre l’embouchure de la Loire et celle de la Gironde. Il serait plus exact de l’appeler dialecte saintongeais, parce que c’est à la Saintonge et spécialement à l’Aunis qu’appartiennent la plupart des documents authentiques qui nous l’ont conservé. Cependant, comme le Poitou était la plus importante des provinces du Sud-Ouest, et que la classification et la dénomination des dialectes de la langue d’oïl, telles que les a établies Fallot, ont été acceptées par les philologues, j’ai cru qu’il fallait me conformer à la tradition. Je comprends donc sous le nom de dialecte poitevin la langue écrite de l’ancien Poitou, de l’Aunis, de la Saintonge et de l’Angoumois. »