pour un peu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution prépositive Modifier

Préposition
pour un peu
\pu.ʁ‿œ̃ pø\

pour un peu \pu.ʁ‿œ̃ pø\

  1. (Familier) Il faudrait peu de chose pour que ...
    • Les colonnes qui supportent les voûtes de la chapelle de la Vierge sont d'une légèreté telle que pour un peu on crierait au miracle. — (Jean Bertot, Août 1893: la France en bicyclette de Paris à Grenoble et Marseille, Ancienne maison Quantin, 1894, page 42)
    • Mais le duc ne quittait pas sa fille — ; on ne pouvait les inviter l'un sans l'autre ; pour un peu on l'aurait dit jaloux. — (Claude Anet, Petite ville, Grasset, 1921)
    • Elles sont comme vexées que leur amie ne soit pas plus malade. Pour un peu elles le lui reprocheraient, tel un manque de tact… — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 129.)
    • « Voici donc, dit l'enfant, le siège du mystérieux tribunal qui consacre ou condamne » ; pour un peu, il serait tombé à genoux. — (Guy de Pourtalès, La Vie de Franz Liszt, Gallimard, 1925 & Frédérique Patat, 2013, chap.3)
    • J'avais oublié le cran d’arrêt : je pèse sur cette languette amovible qui poussée en arrière découvre une lettre majuscule gravée, une esse, initiale du mot sûreté. Pour un peu, je pressais la gâchette sans que le coup partît. — (Gaston Cherpillod, Les Changelins, L'Âge d'Homme, 1981, p.147)
    • Toutefois, le must d'Hair Family, demeure l'espace « enfants » et là, Sandrine a fait très fort ! Pour un peu, on n'aurait qu'une envie, celle de retomber en enfance pour pourvoir en profiter! — (Petit Futé Caen, 2009, p.181)
    • Pour un peu, on aurait cru être sur le plancher des vaches. Un seul coup d'œil par-dessus la rambarde remettait les pendules à l'heure. Il y avait déjà deux jours que le bateau filait vers le grand Nord, à la vitesse maintenue de vingt nœuds. — (Jean Lhassa, Dernières nouvelles d'ailleurs, Éditions Publibook, 2009, page 209)

NotesModifier

  • Le verbe qui suit cette locution peut être :
  • Au conditionnel , présent ou passé (dans les deux formes) .
  • À l'indicatif , présent ou imparfait.

TraductionsModifier