Étymologie

modifier
De protéine, avec le suffixe -iser.

protéiniser \pʁɔ.te.i.ni.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre protéiné.
    • Un fait est certain : si l’état de souffrance fœtale est tel que le liquide est méconial, la recherche des cellules oranges est impossible, alors que le dosage de la créatinine est faisable, il suffit de protéiniser par dialyse. — (Cahiers médicaux lyonnais, 1971)
    • Voici les 2 repas quotidiens que j'essaie de « protéiniser » au maximum sans pour autant manger trop sucré ou trop gras — (site www.letempledelaforme.com)
    • Capté sous forme d’iodure, puis transformé en iode métallique, l’iode intrathyroïdien se protéinise par combinaison avec la tyrosine (et la thyréo-globuline ainsi formée va être stockée dans la colloïde des vésicules) ; une protéase casse ensuite la grosse molécule de thyréo-globuline pour en libérer la thyroxine, que finalement excrète la cellule thyroïdienne. — (Jacques Decourt, ‎Gilbert-Dreyfus, Trente exposés sur des sujets actuels d’endocrinologie, 1956)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes