FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir serein

Verbe Modifier

sereiner \sə.ʁɛ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Rendre serein.
    • (XVIIIe siècle) La philosophie faict estat de sereiner les tempestes de l’ame. — (Montesquieu, I, 176)
    • Enfin ! un peu de soleil sereinera cette misère. Cette sérénité des belles heures lisses et chaudes, Georges en savourait par avance la splendeur. — (Robert Hesmot, « Presqu'île », dans La Revue de France, vol. 3, n° 12, 1932, page 229)
    • Ici même, déjà, la main sur la poitrine,
      Ils ont congratulé le dieu de la doctrine
      Et reçu, pour salaire, un rayon de ses yeux
      Qui contristent la France et sereinent Lisieux.
      — (Barthélémy, « La séance royale », dans la Revue de Paris, vol. 11, Bruxelles, 1844, page 197)

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier