Français modifier

Étymologie modifier

De surveiller avec le suffixe -ance.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
surveillance surveillances
\syʁ.vɛ.jɑ̃s\

surveillance \syʁ.vɛ.jɑ̃s\ féminin

  1. Action de surveiller.
    • […] ; au temps de la République cléricale, la Société de Saint-Vincent-de-Paul était une belle officine de surveillance sur les fonctionnaires de tout ordre et de tout grade ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.277)
    • À cette époque, la surveillance que la police exerçait sur la vaste population polyglotte de Staten Island s’était beaucoup relâchée, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 236 de l’édition de 1921)
    • Le général Sarrail […] interdit aux militaires sous ses ordres d'envoyer leurs lettres par la poste. Toutes les correspondances doivent être remises au vaguemestre. La surveillance est ainsi plus facile. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, p.93)
    • La rue de Jérusalem, entendez la police, tient ces garnis à l’œil : hôtes de passage, ouvriers journaliers ou escarpes n'échappent pas à sa surveillance […]. — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s'abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, page 23)
    • Certains répondants n'hésitent pas à parler même de « flicage » pour décrire le contrôle renforcé de leurs activités par des technologies qui associent une surveillance directe, par le biais notamment du téléphone mobile, et une surveillance indirecte par la traçabilité. — (Charles-Henri Besseyre des Horts, L'entreprise mobile: comprendre l'impact des nouvelles technologies, Pearson Education France, 2008, page 172)
    • Croulant sous le poids de charges trop lourdes pour son effectif squelettique, Mont-Mesly regrette de ne pouvoir multiplier à l’infini ses surveillances nocturnes. — (Robert Durand, Gendarmes et voyous en symbiose, Editions Edilivre, 2013, chap. 6)
    • Il y a trois types de surveillance dans la société : la surveillance de l’État sur la population ; la surveillance de la société contre elle-même — les citoyennes et citoyens se surveillent les uns les autres — ; et la surveillance qui part des citoyennes et citoyens vers le haut, l’État. — (Vanessa Codaccioni : « L’État nous pousse à agir comme la police », Reporterre, 2021)

Dérivés modifier

Apparentés étymologiques modifier

Hyponymes modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Références modifier

Voir aussi modifier

Anglais modifier

Étymologie modifier

Du français.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
surveillance
\sɚˌveɪ.ləns\
surveillances
\sɚˌveɪ.lən.sɪz\

surveillance

  1. (Sécurité) (Renseignement) Surveillance, observation.
    • Surveillance is the systematic observation of aerospace, surface of subsurface areas, persons or things by visual, aural, electronic, photographic, or other means. Surveillance is normally used to gain information on the subject over a long period of time to note any changes that may take place. — (Intelligence and Electronic Warfare Operations, United States Department of the Army, 1987, chapitre 3 (« Situation and Target Development »), page 3-35.  → lire en ligne)
      La surveillance est l’observation systématique de l’aérospatial, de la surface et des zones souterraines, des personnes ou des choses par des moyens visuels, auditifs, électroniques, photographiques ou autres. La surveillance est normalement utilisée pour obtenir des informations sur le sujet sur une longue période de temps afin de noter tout changement qui peut avoir lieu.
    • Surveillance is defined as the collection and analysis of information about individuals or groups in order to govern their activity. Personal and mass surveillance denotes supervision, observation or oversight of behavior through the use of personal data and data systems (dataveillance), by means of physical surveillance, communication surveillance or combined, electronic surveillance (Clarke 2006). — ([article et auteurs non identifiés], dans Privacy and Security in the Digital Age: Privacy in the Age (sous la direction de Michael Friedewald et Ronald J. Pohoryles, Routledge, 2014, page 108. → lire en ligne)
      La surveillance se définit comme la collecte et l’analyse d’informations sur des individus ou des groupes afin de régir leur activité. La surveillance personnelle et de masse désigne la supervision, l’observation ou la surveillance du comportement par l’utilisation de données personnelles et de systèmes de données ("dataveillance"), au moyen de la surveillance physique, de la surveillance des communications ou de la surveillance combinée, électronique (Clarke 2006).
    • It’s a kind of surveillance, that is rather invisible, to the person and that is at the crossroads of public and private actors, and that is nested in our everyday life, through our everyday services. — (Isabelle Falque-Pierrotin (alors présidente de la CNIL), dans le film Nothing to Hide, de Marc Meillassoux, sorti en octobre 2017 (vers 4 min 42 s) → lire en ligne)
      C’est une sorte de surveillance plutôt invisible de la personne, qui se situe à la croisée des acteurs publics et privés et qui se niche dans notre quotidien, à travers nos services du quotidien. [Note : traduction un peu plus littérale que celle du sous-titrage français du film, sans que le sens diffère.]

Apparentés étymologiques modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • surveillance sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)