Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ce mot est emprunté à l’anglais tourist, dérivé de tour (qui lui est issu du français) depuis le XVIIe siècle au sens de « voyage, circuit au cours duquel on visite différents endroits ».
Ce mot apparaît pour la première fois aux environs des années 1803-04 en parlant des voyageurs anglais. En 1833, il devient une référence directe aux Anglais (on le retrouve dans Balzac, Correspondance). Les Mémoires d'un touriste de Stendhal (1838) contribuent à populariser et à généraliser l’emploi de ce terme, lui donnant son sens actuel.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
touriste touristes
\tu.ʁist\

touriste \tu.ʁist\ masculin et féminin identiques

 
Un touriste
  1. Personne qui voyage pour son plaisir.
    • Du touriste, il n’avait ni la curiosité ni la hâte. Il préférait découvrir les détails lentement, peu à peu, au hasard de la vie et des promenades quotidiennes, sans but et sans intention. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Écossais jusqu'à la moelle, […], serviable, jovial, toujours très actif, il est la providence des rares touristes étrangers qui visitent la résidence chérifienne. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 75)
    • L’avion allemand qui passe là-haut ne peut noter dans ce coin de village qu’un touriste ou un indiscret. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Chaque semaine, des paquebots arrivaient de New-York et débarquaient des touristes américains qui venaient se reposer de leurs affaires, à l’abri des lois de la prohibition. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’artiste, le poète et le touriste se réjouissent ici d’un pittoresque qui fait le désespoir de l’agriculteur. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Et tandis qu’il faisait le récit de ses journées de commerçant, qu’il riait, […], de la bêtise des touristes qui payaient trois livres un flacon d’eau de rose, elle détournait son visage pour bâiller d’ennui. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, Édition Corrêa, 1940)
  2. (Figuré) (Familier) Dilettante.
    • Ses paupières ont l'air de peser très lourd. Il va peut-être se mettre à ronfler par intermittence, comme les passagers qui somnolent dans le train. Il vient au lycée en touriste, se déplace d'une salle à une autre, en sifflotant. Les profs le tolèrent, […]. — (Claudine Desmarteau, Troubles, éd. Albin Michel, 2012)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • touriste sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier