FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Participe passé de « vendre ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin vendu
\vɑ̃.dy\

vendus
\vɑ̃.dy\
Féminin vendue
\vɑ̃.dy\
vendues
\vɑ̃.dy\

vendu

  1. Qui a fait l’objet d’une vente.
  2. Se dit d’un homme livré à quelqu’un ou à un parti par intérêt.
    • Cet homme est vendu au pouvoir.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vendu vendus
\vɑ̃.dy\

vendu \vɑ̃.dy\ masculin (pour une femme on dit : vendue)

  1. Personne qui se livre, à quelqu’un ou à un parti, par intérêt.
    • Ainsi le comprenait l'orateur qui flétrissait, il y a trois ans, dans un premier discours, ceux qu'on appelle des vendus, et qui s'annonçait déjà comme l'exécuteur des épurations nécessaires. — (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e édition, page 44)
    • Tous les quarts d'heure,
      Un paon siffleur
      Nous traite de péquenots, de vendus, d'abrutis,
      De vieux débris
      Et j'en oublie.
      — (Jean Guigo, La gavotte des bâtons blancs, chanté par Les Frères Jacques, bande originale du film La Rose rouge, 1950)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe vendre
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
vendu

vendu \vɑ̃.dy\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe vendre.
    • À la fermeture de la boutique, vers 19 h 30, des sacs blancs sont posés sur le muret en face de la boulangerie. À l’intérieur : sandwiches et viennoiseries. « Tout ce qui n’a pas été vendu dans la journée », explique José Louiset, propriétaire des boulangeries Au bon vieux temps et du Fournil du Chapeau rouge. — (Quimper : Le boulanger qui donne ses invendus tous les soirs, sur www.quimper.maville.com, le 1er mars 2013)

PrononciationModifier

EspérantoModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe vendi
Volitif vendu

vendu \ˈven.du\

  1. Impératif de vendi.