vomissement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Mot composé de vomir, vomissant et -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vomissement vomissements
\vɔ.mis.mɑ̃\

vomissement \vɔ.mis.mɑ̃\ masculin

  1. Action de vomir.
    • L’empoisonnement subaigu, par doses répétées , se traduit par des vomissements et de coliques se renouvelant à chaque dose, […]. — (Charles-Albert Vibert, Précis de toxicologie clinique et médico-légale, Paris, Baillière, 1907, p.261)
    • Deux ou trois jours après, plusieurs autres personnes, des enfants surtout, atteintes de vomissements suspects, durent à leur tour garder la chambre et le lit. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La seule fois que j'en aie goûté, j'en ai pris trois jours de migraine, des vomissements de bile verte, un dévoiement sans pareil. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • L’observateur rapporte qu'une paysanne ayant vendu des oignons de perce-neige en guise de ciboulette, toutes les personnes qui en mangèrent furent surprises de vomissement, qui n'eurent aucunes suites fâcheuses. — (Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, Neufchâtel : Samuel Faulche, 1765, vol.12, p.326)
    • Lors de l’intoxication aiguë, la présentation classique initiale est la triade : céphalées, nausées, vomissements et sensations vertigineuses. — (« Pathologies toxiques non tumorales », chap. 8 de Toxicologie, ouvrage collectif sous la direction de Xavier Coumoul, Éditions Dunod, 2017, rééd. 2019, p. 192)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   vomissement figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : alcoolisme.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier