éboulement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de ébouler avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
éboulement éboulements
\e.bul.mɑ̃\
 
Attention risque d’éboulement.

éboulement \e.bul.mɑ̃\ masculin

  1. Chute d’une chose qui s’éboule ou état d’une chose éboulée.
    • Le village de Vouvray se trouve comme niché dans les gorges et les éboulements de ces roches, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Cette berge, […], émergeait d’une dizaine de pieds. Elle était absolument accore, sans talus, et quelques portions, quelques tranches plus fraîches, attestaient des éboulements récents. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Au mois de février suivant, on entendit fréquemment des bruits sourds provenant d’éboulements et de mouvements intérieurs dans le sol; un fondis, remblayé autrefois, se manifesta de nouveau, au haut de la montagne ; […]. — (A. Debauve, Manuel de l'ingénieur des ponts et chaussées, fasc. 12 :Construction des souterrains, Paris : chez Dunod, 1874, page 65)
    • Il m’est dit à chaque instant que l’un des grands soucis des autorités départementales, c’est l’entretien des routes, souvent emportées par des torrents, par les coulées de boue, par les éboulements, par des chutes de blocs. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier