FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Peut-être, de étain.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
étamage étamages
\e.ta.maʒ\

étamage \e.ta.maʒ\ masculin

  1. Action d’étamer ou état de ce qui est étamé.
    • L’étamage de cette casserole ne vaut rien. — Envoyer de la vaisselle à l’étamage.
    • Le cadmiage est, aussi, peu important. Il ressemble à l’étamage et est d'un prix trop élevé pour recevoir des applications industrielles. — (W. Maigne & Oliver Mathey, Nouveau manuel complet de dorure, argenture et nickelage sur métaux, Encyclopédie Roret, 1891, page 368)
    • (Figuré)Et maintenant, le ciel se couvre […]. En haut, dans un faible étamage lumineux, il est traversé par des balayures démesurées de poussière humide. — (Henri Barbusse, Le feu - journal d'une escouade, 1916)
    • Ce disant, Bénin éprouva une grande sécheresse de gorge. Son palais chauffait, devenait dur et rêche. Il semblait soumis à l’opération de l’étamage. Les pulsations des tempes s’alourdissaient. Des billes lui grouillaient dans la tête. — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 93)
  2. (Par extension) Étamure.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • étamage sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier