Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Expression d’origine indéterminée en ce qui concerne la date de sa création et le lieu de son premier emploi.
Composée de œuf et de colonial, cette locution fait référence par plaisanterie au ventre rebondi dû à un ou plusieurs facteurs possibles tels que la bière, la bonne chère, l'inactivité, constaté chez des Européens au temps des colonies. Référence nécessaire

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
œuf colonial œufs coloniaux
\œf kɔ.lɔ.njal\ \ø kɔ.lɔ.njo\

œuf colonial \œf kɔ.lɔ.njal\ masculin

  1. (Par plaisanterie) Gros ventre causé par une ou plusieurs raisons telles que l’inactivité, la bonne chère, la bière...
    • Quelques allers et retours Dakar-Rufisque avec paquetage réglementaire firent perdre l’œuf colonial et pas mal de kilos à certains commerçants dakarois un peu empâtés. — (Maurice Meker, Le temps colonial, 1980)
    • Il ne supporte plus les quolibets de Blum à propos de sa brioche ! Il est vrai qu’il promène un œuf colonial proéminent et chacun le plaisante là-dessus, lui-même n’est pas le dernier à en rajouter. — (Fanch Babel, Une vie de prof, 2008)
    • Tout ce qui est resté des biens et des entreprises zaïrianisés, sont les bedaines qui avaient remplacé, chez les Zaïrois, les œufs coloniaux.— (Jean I. N. Kanyarwunga, République démocratique du Congo: les générations condamnées, 2006)
  2. (Par extension) Personne qui présente un gros ventre, un œuf colonial.
    • Mama-Kulutu se prévalait de gérer l’ensemble des pirogues de son mari et de son harem. Ses entrailles n’avaient donné aucun enfant à l’œuf colonial, ce qui la faisait considérer par la plupart des Lokele comme étant d’une souche des Bachwaka. — (Félicien Saidiya Feleza-Lusangi, Fleuve nu, 2009)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

→ voir sac à bière

Voir aussiModifier