Grec ancien modifier

Étymologie modifier

 Composé de εἰ, ei (« si ») et de τά, (« ça »).

Adverbe modifier

εἶτα, eîta *\êː.ta\

  1. Ensuite, ainsi.
    • ἤιδει μὲν οὖν͵ οὐκ ὠνόμακε δ᾽ αὐτήν· οὐδ᾽ ἐκαλεῖτο τῶι αὐτῶι ὀνόματι πρότερον͵ ἀλλὰ Μελάμφυλλος͵ εἶτ᾽ Ἀνθεμίς͵ εἶτα Παρθενία ἀπὸ τοῦ ποταμοῦ τοῦ Παρθενίου͵ ὃς Ἴμβρασος μετωνομάσθη. ἐπεὶ οὖν κατὰ τὰ Τρωικὰ Σάμος μὲν καὶ ἡ Κεφαλληνία ἐκαλεῖτο καὶ ἡ Σαμοθράικη. — (Strabon, Géographie)
      Homère a donc, je le répète, bien probablement connu la Samos d'Ionie, mais il ne l'a point nommée dans ses vers. A vrai dire, Samos n'était pas le nom primitif de cette île, elle s'était appelée d'abord Mélamphylle, puis Anthémis, puis Parthénie du nom du fleuve Parthénius, qui lui-même s'est appelé plus tard l'Imbrasus. Mais alors, puisqu'il est avéré qu'à l'époque de la guerre de Troie, quand il ne pouvait être question encore d'une Samos ionique, ce nom de Samos appartenait déjà, non seulement à l'île de Céphallénie, mais même à celle de Samothrace.

Variantes modifier

Dérivés modifier

Références modifier