Voir aussi : aryen

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Dérivé de Arya avec le suffixe -en. Le sens politique d’homme blanc a été forgé par Arthur de Gobineau pour appuyer ses théories.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Aryen Aryens
\a.ʁjɛ̃\

Aryen \a.ʁjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Aryenne)

  1. (Ethnologie, Linguistique) Homme d’un groupe vivant autrefois en Asie centrale, parlant une langue de la branche indo-iranienne des langues indo-européennes.
  2. (Histoire) (Désuet) Ensemble des personnes descendantes des Indo-Européens.
  3. (Politique) (Par extension) Homme européen blanc.
    • Pour Ripley, toutes les races européennes viennent du type dolichocéphale africanoïde de l’âge de pierre et de l’invasion postérieure du brachycéphale asiatique. De sorte que les fameux Aryens, qui, aux yeux de Lapouge, représentent la famille privilégiée de l’homo-europeus, sont pour Sergi la race de l’homme méditerranéen. Virchow dit que les Aryens n’ont jamais formé une unité topique. — (H.-Mariano Cornejo, « La Race », dans la Revue internationale de sociologie, Institut international de sociologie/éd. V. Giard & E. Brière, 1911, part. 1, p. 177)
    • L’opinion la plus générale aujourd’hui est celle-ci : « Ces soi-disant Aryens n’ont jamais existé sous forme d’un peuple primitif, mais seulement comme une invention des savants de cabinet » (Hartmann). — (Waldemar Deonna, L’Archéologie, sa valeur, ses méthodes, vol. 2 : Les méthodes archéologiques, Librairie Renouard, 1912, p. 134)
    • Il n’y a pas de race aryenne, il y a une famille de langues aryennes. Il n’y a donc pas à chercher l’origine des Aryens, mais seulement l’origine de la tribu dont la langue est devenue celle des soi-disant Aryens, ou, si l’on préfère, le berceau de cette langue. — (James Darmesteter, 1893, cité dans Ernest Renan : La science, la religion, la République, publié sous la direction d’Henry Laurens, Éditions Odile Jacob, 2013)

NotesModifier

Ce mot est un gentilé : il désigne les habitants d’un lieu, les personnes qui en sont originaires ou qui le représentent (par exemple, les membres d’une équipe sportive).
Le sens 2 n’est plus en usage car cet ensemble ne correspond à aucune filiation historique. Le sens 3 est utilisé par divers groupes idéologiques à partir de théories racistes[1]. En raison de l’utilisation de ce terme par les Nazis, le terme Indo-iranien est plus courant pour désigner le groupe humain.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • Aryen sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Aryen sur l’encyclopédie Vikidia  
  1. Éric Paul Meyer, Une histoire de l'Inde. Les Indiens face à leur passé, Paris, Albin Michel, 2007, page 70.