FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’espagnol Mallorca → voir majeur et Minorque.

Nom propre Modifier

Nom propre
Majorque
\ma.ʒɔʁk\
ou \ma.jɔʁk\

Majorque \ma.ʒɔʁk\ ou \ma.jɔʁk\ féminin

  1. (Géographie) Plus grande des îles Baléares (dont l’archipel comprend également Minorque, Ibiza et Formentera), en mer Méditerranée.

VariantesModifier

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

DérivésModifier

HolonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • Voir à la section « Références ».

Voir aussiModifier

  • Majorque sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • [1832] Les étrangers font souvent entendre comme un i cette lettre j placée dans les termes de leur langue, et pour nous conformer à leur prononciation, nous donnons aussi la valeur de i au j de ces même mots, comme dans les noms de l’île de Majorque (l’une des Baléares) ; Jéna, ville de Saxe-Weimar, célèbre par son université, et surtout par la victoire que les Français y remportèrent sur les Prussiens en 1806 ; Jassi, ville située en Moldavie ; Janina, ville de Turquie européenne : Ali, pacha de Janina ; Porto-Ferrajo, etc. Nous écririons naturellement ces termes en substituant un i au j, mais il faut savoir les prononcer quelle qu’en soit l’orthographe. — (Benjamin Legoarant, Nouvelle Orthologie française, tome premier, Mansut Fils, Libraire / Brunot-Labbé, Libraire de l’Université royale, Paris, 1832, page 451)
  • [1856] : 267. — La prononciation du j s’altère dans quelques mots étrangers : Badajoz, Alentéjo se prononcent Badaïosse, Alentéïo ; — John, Johnson se prononcent Djone, Djon’son ; Majorque se dit Maïorque. — Gardez-vous de prononcer rajah ou raja, prince indou, comme raïa, sujet turc soumis à la capitation. — (Jean Baptiste Joseph Frédéric Hennebert, Cours élémentaire de prononciation de lecture à haute voix, et de récitation, Typographie de J. Casterman et Fils, Tournai, 1856, ixième [sic] édition, revue et notablement améliorée, page 74)
  • [1987] Léon Warnant, Dictionnaire de la prononciation française dans sa norme actuelle, Duculot, édition de 1987, ISBN 2-8011-0581-3 : pour « Majorque » (page 847) une seule prononciation est indiquée, celle avec ʒ.
  • [1992] « MAJORQUE […] (avec j chuintant d’après l’écriture, sauf dans le Midi) […] — (Louis Deroy et Marianne Mulon, Dictionnaire des noms de lieux, 1992, Dictionnaires Le Robert, coll. « Les Usuels », ISBN 2-85036-195-X, entrée « Majorque », page 294)