Ouvrir le menu principal
Voir aussi : perséide

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir Persée et -ide.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Perséide Perséides
\pɛʁ.se.id\

Perséide \pɛʁ.se.id\ masculin et féminin identiques

  1. Descendant de Persée, héros de la mythologie grecque.
    • La triple Gorgone n’est point, il est vrai, fille de Persée, mais il n’est pas impossible par un détour de la ramener à cette parenté : elle offre des analogies excessivement remarquables avec la triple Hécate au point de vue des fonctions symboliques […] or Hécate est fille de Περσαῖος ou Πἐρσης ([Persès] Titan, fils d’Hélios) et même de Περσεύς, c’est une Perséide ; sa mère est Asteria (cf. Astoret, Asteropé, etc.) ; compagne de Perséphoné, elle finit par s’identifier avec Perséphoné elle-même ; d’autre part, la légende de Persée semble faire la moitié du chemin en nous amenant une fille incontestable du Persée argien, nommée Gorgophoné (!) et dont on montrait à Argos le tombeau à côté du lieu où était enterrée la tête de la Gorgone. — (Charles Simon Clermont-Ganneau, Horus et saint Georges d après un bas-relief inédit du Louvre, dans Revue archéologique, nouvelle série, dix-septième année, trente-deuxième volume, Librairie académique Didier et Ce, Paris, juillet à décembre 1876)
    • Un noble mortel vient de naître, qui régnera sur tous les Argiens : c’est Eurysthée, le fils de Sthénélos le Perséide. — (Jacques Desautels, Dieux et mythes de la Grèce ancienne : la mythologie gréco-romaine, Presses de l’Université Laval, Québec, 1988, 4e tirage 2005)

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
Perséide Perséides
\pɛʁ.se.id\

Perséide \pɛʁ.se.id\ féminin

  1. (Poésie) Poème épique portant sur les exploits de Persée.
    • Musée d’Éphèse avait composé une Perséide en dix livres, et différents poëmes [sic] en l’honneur d’Eumène et d’Attale. — (L. A. Lamotte, ‎Achille Meissas, Auguste Michelot, A.-H. ‎Lesieur, Manuel des aspirantes au brevet des capacités pour l’enseignement primaire supérieur et aux diplômes de maîtresse de pension et d’institution, L. Hachette, Paris, 1843, deuxième édition)
  2. (Astronomie) Fragment cométaire membre de l’essaim des Perséides.
    • Maintenant, imaginez un observateur placé sur l’une des Perséides, et, si vous voulez, sur une Perséide de masse relativement considérable. Les autres Perséides voisines, tout en décrivant leur trajectoire par rapport au soleil, sont attirées aussi par la Perséide puissante dont je viens de parler, et décriront relativement à elle de petites paraboles, ou en tous cas de petites orbites ouvertes. — (Marc Thury et Max Wilhelm Meyer, La Comète b de 1881 C/1881 K1, dans Archives des sciences physiques et naturelles, troisième période, tome cinquième, Genève, 1881)

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

AnagrammesModifier