Voir aussi : Grec, Grèc, grèc

Français modifier

Étymologie modifier

(Nom commun 1) et (Adjectif) Du latin Graecus, issu du grec ancien Γραικός, Graikós.
(Nom commun 3) (XXe siècle) Ellipse de sandwich grec.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin grec
\ɡʁɛk\

grecs
\ɡʁɛk\
Féminin grecque
\ɡʁɛk\
grecques
\ɡʁɛk\

grec \ɡʁɛk\

  1. Relatif à la Grèce, aux Grecs, ou à leur langue.
    • Ils ne sont toujours pas habitués à la coutume grecque qui consiste à se mettre à table à point d’heure. — (Robert Baer et ‎Dayna Baer, Mémoires d’un couple d’agents de la CIA, traduit de l’anglais par Sabine Boulongne, Éditions Jean-Claude Lattès, 2011, chapitre 8)
  2. (En particulier) Relatif à la Grèce antique.
    • Le Moyen Âge, en donnant le costume et les habitudes chevaleresques à des guerriers grecs ou troyens, les enlevait, en quelque sorte, à l’antiquité, et se les appropriait par son ignorance. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
    • Toute l’histoire classique est dominée par la guerre conçue héroï­quement ; les institutions des républiques grecques eurent, à l’origine, pour base l’organisation d’armées de citoyens […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre V, La grève générale politique, 1908, page 231)
    • Il offre des sacrifices, aux autres dieux selon le rite albain, à Hercule selon le rite grec, suivant en cela la règle établie par Évandre. — (Tite-Live, Histoire romaine, éditions 'Les belles Lettres, 1940, texte établi par J. Bayet et traduit par G. Baillet, tome 1, livre 1, § VII, page 13)
    • L’esprit de l’islam n’est pas rationnel, au sens grec du terme, puisque Dieu était au-delà de la raison et que « Son ordonnance de l’univers » devait être acceptée et non expliquée. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Nom commun 1 modifier

grec \ɡʁɛk\ masculin singulier

  1. La langue grecque. Note : Se dit pour la langue antique comme pour la langue grecque moderne.
    • Quoi ! monsieur sait du grec ? Ah ! permettez, de grâce,
      Que, pour l’amour du grec, monsieur, on vous embrasse.
      — (Molière, Les Femmes savantes, 1672, acte III, scène 4)
    • Vous devez connaître ça, Vingtras, vous qui avez fait vos classes ? Ça vient du grec, à ce qu’ils disent, les bacheliers !… Ils savent d’où ça vient, mais ils ne savent pas où ça mène ! — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • J'ai aimé cette langue pour sa flexibilité de corps bien en forme, sa richesse de vocabulaire où s'atteste à chaque mot le contact direct et varié des réalités, et parce que presque tout ce que les hommes ont dit de mieux a été dit en grec. — (Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, Plon, 1958 ; collection Folio, 1974, page 45)
    • Et que fait un républicain s’il a le bonheur de vivre en république ? Il se tourne les pouces ou bien il enseigne le grec et décrit les monuments d’Aurillac à ses moments perdus. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 150)
    • L’accusation exigea alors à grands cris qu’on présentât l’affaire en araméen étant donné, sans doute, que la situation n’avait pas été suffisamment éclaircie en un grec qui, après tout, n’était qu'une langue païenne. — (Anthony Burgess, Le Royaume des mécréants, traduit par Robert Pépin, Grasset (Livre de Poche), 1986, page 560)
    • Un professeur, dont nul Hélène en aucun temps n’aurait pu comprendre le grec, nous expliqua que c’était une langue harmonieuse ; la phrase était semblable au temple, une grammaire architecturale en balançait les eurythmies, la volupté grammaticale était mesurée au compas. — (Alexandre Vialatte, Fred et Bérénice, Le Rocher, 2007, pages 31-32)
    • Peu importe que vous connaissiez le grec ou non. — (Andrea Marcolongo, La langue géniale : 9 bonnes raisons d’aimer le grec, 2018)

Notes modifier

Le code de cette langue (grec) dans le Wiktionnaire est el.

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Nom commun 2 modifier

grec \ɡʁɛk\ masculin singulier

  1. Vent méditerranéen.

Nom commun 3 modifier

Singulier Pluriel
grec grecs
\ɡʁɛk\
 
Un grec (sens 1) avec des frites.

grec \ɡʁɛk\ masculin

  1. (Île-de-France) Sandwich à base de viande, de tradition grecque ou turque.
    • Le döner est aussi un bon révélateur de la diversité de la France et de la plasticité de son identité : peu présent en Bretagne, où il est supplanté par la galette-saucisse, on le surnomme le « grec » à Paris et en Île-de-France. — (Christophe Ayad, Le kebab, döner universel, Le Monde. Mis en ligne le 13 décembre 2019)
    • Ramenez le grec à la maison
      J'en prendrai deux allez
      20 ans après, c'est toujours bon
      J'en prendrai deux allez
      Ramenez le grec à la maison
      J'en prendrai deux allez
      20 ans après, c'est toujours bon
      J'en prendrai deux allez
      — (JOYCA, RAMENEZ LE GREC À LA MAISON, 2019 → lire en ligne)
  2. (Par extension) Établissement servant de tels sandwichs.
    • On se donne rendez-vous en face du grec ?
    • La première fois, j’invite plutôt une fille au McDo ou au sushi, parce que le cadre est plus favorable. Question de déco, d’ambiance. Le grec, ça leur fait un peu peur. Mais une fois qu’on est ensemble, on peut y aller sans souci. — (Jérôme Porier, « Pour 20 euros, t’as quatre kebabs » in le supplément « L’époque » du quotidien le Monde (édition sur papier) daté des dimanche 19 et lundi 20 juin 2016, page 3 (du supplément), colonne 3[1])

Notes modifier

Bien que répandue en Île-de-France, cette appellation est un abus de langage lorsqu’elle sert à désigner un kebab. Celle-ci provient du contexte particulier dans lequel ce met d’origine turque a été introduit dans la capitale par le biais de vendeurs grecs de gyros dans les années 1980[2].

Traductions modifier

Synonymes modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier

  1. Équivalent en ligne : http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2016/06/17/les-enfants-du-kebab_4952818_4497916.html. Consulté le 16 août 2016.
  2. Benjamin Baudis, Kebab, Question Döner, Paris, Orients, 2018

Ancien occitan modifier

 

Étymologie modifier

Du latin graecus.

Adjectif modifier

grec masculin

  1. Grec.

Nom commun modifier

grec masculin

  1. Grec (membre du peuple).
  2. (Météorologie) Nom d’un vent.

Références modifier

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage

Catalan modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif modifier

Nombre Singulier Pluriel
Masculin grec
\Prononciation ?\
grecs
\Prononciation ?\
Féminin grega
\Prononciation ?\
gregues
\Prononciation ?\

grec \Prononciation ?\

  1. Grec.

Nom commun 1 modifier

grec \Prononciation ?\ masculin

  1. Grec (langue).

Nom commun 2 modifier

Singulier Pluriel
grec
\Prononciation ?\
grecs
\Prononciation ?\

grec \Prononciation ?\ masculin

  1. Grec (habitant de Grèce).

Prononciation modifier