Voir aussi : vént

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(c. 1050) Du moyen français vent, de l’ancien français vent, du latin ventum, accusatif singulier de ventus [1] [2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vent vents
\vɑ̃\
 
Les effets du vent. (1)

vent \vɑ̃\ masculin

  1. (Météorologie) Mouvement d’air extérieur et nettement perceptible suivant une direction déterminée.
    • La Verse ou le versage des blés, et de beaucoup de plantes céréales, est un accident occasionné, ou par de grands vents, des orages, de fortes pluies, ou par le trop d’embonpoint que prennent les plantes dans les temps chauds et humides. — (Jean Baptiste Henri Joseph Desmazières, Agrostographie des départemens [sic] du Nord de la France, 1812, page 130)
    • Toute la journée, un vent aigre a soufflé de l’Ouest ; le ciel est resté bas et triste, et j’ai vu passer des vols de corbeaux… — (Octave Mirbeau, « La Tête coupée », Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Il ventait dur, sans que l’atmosphère en fût rafraichie, car le vent soufflait du sud. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, page 112)
    • Il ne parvenait pas à s’imaginer qu’il avançât, tant le ballon voguait insensiblement dans le vent. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 88 de l’éd. de 1921)
    • Le 24, le vent tourna au Sud nous permettant d’établir la voilure […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il vente très fort, des goélands passent, emportés par la tempête, et essaient vainement de remonter le vent. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Un vent chaud soufflait qui alanguissait le corps et l’âme. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Un vent de mer avait écharpé les frondaisons, jonché les sous-bois de bouleaux de feuilles mordorées, éclairci les halliers […] — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Air agité par un moyen quelconque.
    • Faire du vent avec un soufflet, avec un éventail.
    • Le vent d’un boulet de canon : L’air agité par le passage d’un boulet de canon.
    • Le vent du boulet le jeta par terre.
    • La trompette, le hautbois, la flûte, la clarinette sont des instruments à vent.
  3. (Chasse) Être en quête de proie, (Figuré) chercher une affaire, une occasion.
    • Chasser au vent, aller dans le vent, aller contre le vent, porter au vent.
  4. (Vieilli) À l’air libre, qu’il y ait du vent ou non.
    • Glenarvan et ses compagnons, délivrés de ses voraces sauriens, gagnèrent les branches situées au vent de l’incendie, tandis que l’ombu, dont les flammes, au souffle de l’ouragan, s’arrondissaient en voiles incandescentes, dériva comme un brûlot en feu dans les ombres de la nuit. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846, pages 198-206)
  5. (Vieilli) Gaz retenus dans le corps de l’homme ou des animaux, pet → voir vents.
    • Lâcher un vent.
  6. (Par extension) Odeur qui vient des émanations d’un corps. (En particulier) Odeur qu’une bête laisse dans les lieux où elle a été, où elle a passé.
    • Le cerf est de plus grand vent que le lièvre.
    • Le sanglier prend le vent de tous côtés avant que de sortir de sa bauge : Il flaire de tous côtés.
    • Le sanglier a eu le vent du gland, les corbeaux ont eu le vent d’une bête morte : L’odeur en est parvenue jusqu’à eux.
  7. (Figuré) Circonstances heureuses ou malheureuses.
    • Un bon vent, un mauvais vent.
    • Quel bon vent vous amène ?
    • Vent de la faveur : avantage du crédit, de la faveur.
    • Mille indices nous assurent qu’au moins dans l’ordre de l’esprit les vents vont s’apaiser et que bientôt renaîtront dans les meilleures consciences les valeurs éternelles. — (Romain Rolland, Au-dessus de la mêlée, Librairie Paul Ollendorff, 1915, chapitre X)
    • [Titre] Les syndicats face à un vent de défiance inégalé des Français — (Marc Landré, Les syndicats face à un vent de défiance inégalé des Français, Le Figaro. Mis en ligne le 18 novembre 2018)
    • Dans ces décombres, Alexis Tsipras s’est imposé comme un premier ministre courageux, qui a su affronter les vents adverses, face à Bruxelles mais aussi à ses propres partisans. Il a gardé le cap, même si ce fut au prix de spectaculaires volte-face idéologiques. — (Grâce au courage des Grecs et de Tsipras, la Grèce a survécu, Le Monde. Mis en ligne le 22 juin 2018)
    • Idem pour l’adhésion soulevée par François-Xavier Bellamy, le jeune philosophe conservateur, tête de liste inattendue qui n’aura pas apporté le vent de nouveauté tant espéré. — (Sarah Belouezzane, Raphaëlle Besse Desmoulières, Élections européennes 2019 : face à une défaite historique, le parti Les Républicains s’interroge sur son avenir, Le Monde. Mis en ligne le 27 mai 2019)
  8. (Figuré) (Familier) Nouvelle ; découverte.
    • Avoir vent de quelque chose, avoir vent que quelque chose se passe : En recevoir quelque avis.
    • On a eu vent de leur projet.
  9. (Figuré) Chose vaine ; vide ; rien ; mensonge.
    • Wirecard, une start-up financière fondée en 1999 et devenue une référence pour les paiements en ligne, était entrée en 2018 dans le saint des saints du capitalisme allemand, le DAX 30. Mais cette ascension fulgurante fut construite – au moins en partie – sur du vent. — (Ulysse Bellier, Comprendre l’affaire Wirecard, le scandale financier qui secoue l’Allemagne depuis juin, Le Monde. Mis en ligne le 31 août 2020)
    • Tout cela n’est que du vent, n’est que vent.
    • Qu’en sort-il ? Du vent.
  10. (Figuré) Refus dédaigneux.
    • Moi, j’assistais à tout cela en parfait spectateur, car la moindre entame de discussion avec une fille se terminait immanquablement et très rapidement par un snobage, un camouflet, une éconduite, en termes plus crus un vent, une veste ou un râteau. — (Adrien Sarrault, Buisson d’Amarante, éd. Daphnis et Chloé, 2013, page 48)
    • Je vois Curtis revenir et ignorer royalement ses potes, dont l’un, le dénommé Philip, se prend un vent quand il essaie de poser une main amicale sur son épaule. — (Irvine Welsh, Trainspotting T2, traduit de l’anglais par Laura Derajinski, éd. Au Diable Vauvert, 2017)
    • Un danseur la rejoint sur scène au milieu de la chanson et tourbillonne autour d’elle, mais il se ramasse un vent ! Le bras droit de la chanteuse le repousse. — (Stéphane Chiffre, Mardi 2 mai : La bonne surprise autrichienne ! sur le site eurofans/ogae France (www.eurofans.fr), le 2 mai 2017)
    • En nous voyant, elle fit un grand signe de main en direction de Yun Gi qui lui balança un vent monumental. — (Akira DP, The Fate of Lost Boys, Pt 8 : Lost, sur Wattpad (www.wattpad.com), non daté, consulté le 11 novembre 2017)
  11. (Moyen Âge, Navigation) Lignes de navigation sur les portulans.

DérivésModifier

SynonymesModifier

(Navigation) (Moyen Âge) Ligne de navigation

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

vent \Prononciation ?\ masculin

  1. Vent.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vent
\ˈvɛnt\
vents
\ˈvɛnts\

vent \ˈvɛnt\

  1. Conduite, tuyau de décharge, de remise à pression ambiante, reniflard ; peut aussi désigner tout un système plus complexe, passif ou actif, comprenant valves, clapets, vannes ou soupapes.
  2. Action de décharger, de remettre à pression ambiante (voir ci-dessous).

Verbe Modifier

vent \Prononciation ?\ intransitif

  1. S’évacuer.

vent transitif

  1. Décharger, évacuer, remettre à pression ambiante - s’applique tant pour des installations travaillant en surpression qu’en sous-pression (vide).

DérivésModifier

PrononciationModifier


BretonModifier

Forme de nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté ment mentoù
Adoucissante vent ventoù

vent \ˈvɛnt\ \ˈvẽnt\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Forme mutée de ment par adoucissement (m > v).
    • Ha hi a zo a vent vad. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, page 346)
      Et elle est d’une bonne taille.
    • N’eer ket diouz ar vent. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, page 346)
      On ne se base pas sur la taille.

ComposésModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté bent
Adoucissante vent
Mixte vent

vent \ˈvɛnt\

  1. Forme mutée de la troisième personne du pluriel du potentiel du verbe bezañ, « être », forme courte.
    • Madik a-walcʼh karout mercʼhed
      Gant na vent ket minorezed.
      — (Fañch an Uhel, Soniou Breiz-Izel, Paris, 1890, p. 16)
      Il est assez bon d’aimer les filles, pourvu qu’elles ne soient pas mineures.

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ventus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vent
\Prononciation ?\
vents
\Prononciation ?\

vent [Prononciation ?] masculin

  1. Vent.

SynonymesModifier

DérivésModifier

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français vent.

Nom commun Modifier

vent \Prononciation ?\ masculin

  1. Vent.

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

vent \Prononciation ?\

  1. Homme, mâle.
  2. Individu.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,2 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin ventus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vent
[ˈben]
vents
[ˈbens]

vent [ˈben] (graphie normalisée) masculin

  1. (Météorologie) Vent.

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  • (oc) Joan de CantalausaDiccionari General Occitan a partir dels parlars lengadocians, 2002 → consulter cet ouvrage
  • Christian Camps, Atlas linguistique du Biterrois, Institut d’études occitanes, Béziers, 1985, p. 524
  • Reinat Toscano, Gramàtica dau niçard, Éditions des régionalismes, Cressé, 2011