FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’arabe سموم, samūm (« vent brûlant »), de سَمَّ, samma (« empoisonner »). Les arabisants recommandent d’écrire semoum et non simoun ou semoun.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
simoun simouns
\si.mun\

simoun \si.mun\ masculin

  1. (Géographie) Vent du Sahara qui soulève les sables et répand une atmosphère brûlante.
    • Hélas! il m'arriva - Dieu m'ait en sa merci!-
      Des fois où le simoun ridait ma langue anhydre,
      De boire en des oueds, avec un noir souci,
      Bestions et têtards, et de la bourbe aussi…
      — (Albert Truphémus, Poème aux nobles vins d’Algérie, paru dans La Parenthèse, n°36, mai 1934)
    • Avec lui, tout est possible ; sans lui, je retombe dans les dangers et les obstacles naturels d'une pareille expédition ; avec lui, ni la chaleur, ni les torrents, ni les tempêtes, ni le simoun, ni les climats insalubres, ni les animaux sauvages, ni les hommes ne sont à craindre! — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

SynonymesModifier

Voir aussiModifier

  • simoun sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier