Voir aussi : Zephyr, Zéphyr, zephyr

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin zephyrus (« vent d’ouest, signe du printemps »), du grec ancien Ζέφυρος, Zéphuros (« Zéphyr »), personnification du vent d’ouest.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
zéphyr zéphyrs
\ze.fiʁ\

zéphyr \ze.fiʁ\ masculin

  1. Nom que les anciens donnaient au vent d’occident.
    • Le souffle du zéphyr.
  2. (Par extension) Toute sorte de vents doux et agréables.
    • Le chaume flexible des graminées de nos prairies, dont les épis légers ne s'élèvent que peu au-dessus du sol et que le moindre souffle du zéphyr suffit à bercer mollement , est remplacé dans certaines contrées de l'Asie par les tiges de bambous, riches en nœuds et d'un diamètre si considérable, […]. — (Frédéric de Tschudi, Lectures agricoles dédiées à la jeunesse suisse, traduit de l'allemand (Suisse) sous la direction de A. Mauron, Frauenfeld : chez J. Huber, Fribourg : chez J. Labastroy & Lausanne : chez Jacques Chantrens, 1865, page 168)
  3. (Textile) Tissu de coton peigné, souple, fin et serré.
    • Conan, du regard, mesura l’épaisseur de l’obstacle et ramena tranquillement autour de ses hanches les débris de son pantalon de zéphyr rose. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 133.)
  4. (Argot) Soldat des bataillons disciplinaires d’Afrique.

Variantes orthographiquesModifier

AbréviationsModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • zéphyr sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier