Voir aussi : Griš, grîs

Français modifier

Étymologie modifier

De l’ancien bas vieux-francique grīs (cf. néerlandais grijs), apparenté au bas-allemand gries « chenu, gris blanchâtre », au frison de l’Ouest griis. La forme griseus en latin médiéval a donné l’italien grigio.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin gris
\ɡʁi\
Féminin grise
\ɡʁiz\
grises
\ɡʁiz\
 
Le plumage du héron cendré est gris (1)
 
Un cheval gris (2)
 
Un ciel gris (3)

gris \ɡʁi\

  1. De couleur grise, entre le blanc et le noir.
    • Son pelage gris blaireau est représenté à peu près sur tous les individus. — (Vincent Bravat, Essai sur la race bovine gasconne, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1869)
    • Dès l’automne, la Fougère Aigle aux frondes desséchées attriste de sa teinte rouille la tonalité déjà grise de l’ensemble. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 132)
    • Comme les couleurs, l’amour comporte mille nuances. Entre le blanc et le noir, il admet la foule des gris. Pourquoi ne pas croire à des amours gris tourterelle, gris souris ? — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 140)
    • Devant la gare, l’air était gris fumé entre les rais de soleil, des gosses insultaient les mères qui étaient venues les chercher, et elles-mêmes insultaient les maris qui avaient perdu le ticket de parking, et eux-mêmes insultaient le gardien de parking histoire de boucler la boucle. — (Lolita Pille, Bubble gum, Bernard Grasset, Paris, 2004, ISBN 2-246-64411-9, chapitre III, page 44)
  2. Qualifie cette couleur unie de robe de chevaux.
    • Un cheval gris.
  3. (Météorologie) (Familier) Nuageux, couvert et un peu frais.
    • Il fait un temps gris.
    • Il fait gris.
  4. (Sens figuré) Terne, triste.
  5. (Familier) Un peu saoul, ivre.

Notes modifier

Les noms des gris dérivés s’utilisent aussi comme adjectifs de couleur invariables : une chemise gris perle, une étoffe gris de lin.

Dérivés modifier

Proverbes et phrases toutes faites modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

         
Couleurs dérivées
gris acier : couleur de l’acier poli : gris clair.  
gris anthracite : couleur de l’anthracite : gris neutre très sombre.  
gris brun : gris tirant légèrement sur le brun.  
gris fer : couleur du fer, gris moyen terne.  
gris de lin : couleur de la filasse de lin, gris violâtre.  
gris de maure : papillon de nuit et couleur gris brun foncé.  
gris de Payne : référence en aquarelle, gris moyen tirant sur le bleu.  
gris perle : gris doux neutre à très légèrement verdâtre (→ voir perle)  
gris souris : gris moyen doux (→ voir souris).  
gris taupe : gris foncé brunâtre.(→ voir taupe).  
gris tourdille : robe de cheval gris jaunâtre.(→ voir tourdille).  
gris tourterelle : gris légèrement rosé.(→ voir tourterelle).  
  •   gris figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : vin.

Traductions modifier

Ivre : → voir ivre

Nom commun modifier

Invariable
gris
\ɡʁi\

gris \ɡʁi\ masculin singulier et pluriel identiques

 
Du gris. (sens 1)
 
Une bouteille de gris. (sens 2)
 
Un paquet de gris. (sens 3)
  1. Couleur grise, intermédiaire entre le blanc et le noir.
    • Et comme ces reflets étranges, uniques, que seule l’approche de la tempête où tout va sombrer donne aux roches qui avaient été jusque-là d’une autre couleur, je compris que le gris plombé des joues raides et usées, le gris presque blanc et moutonnant des mèches soulevées, la faible lumière encore départie aux yeux qui voyaient à peine, étaient des teintes non pas irréelles, trop réelles au contraire, mais fantastiques, et empruntées à la palette, de l’éclairage, inimitable dans ses noirceurs effrayantes et prophétiques, de la vieillesse, de la proximité de la mort. — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, 1927)
    • Ces infortunés, depuis les temps les plus anciens, se sont évertués à épierrer ces immensités du Causse, ces plateaux calcaires que leur industrie mal rétribuée a compartimenté de murets innombrables d’un gris bleuâtre. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Cependant, tout de gris habillé pour être moins aisément distingué des choses, Kinkin longeait les murs et les haies. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le coucher de soleil est d’un gris inquiétant et de gros nuages noirs s’accumulent vers l’occident. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Il bruinait ; le Mont-Saint-Michel abandonné des touristes se dressait solitairement entre le gris du ciel et le gris de la mer. — (Simone de Beauvoir, La force de l’âge, Éditions Gallimard, 1960)
  2. (Par ellipse) Vin gris.
    • Belle gamme de vins qui va du célèbre gris de Toul jusqu’à un Chardonnay parfaitement adapté. Le gris est d’une belle couleur saumon et possède des arômes délicats de fruits. — (Guide Ellébore: Vins, vignoble et vignerons, 2007)
  3. (Populaire)(Vieilli) Tabac scaferlati qui est vendu emballé dans un papier gris.
    • Il roulait ses cigarettes avec du gris.
    • Du gris que l’on prend dans ses doigts
      Et qu’on roule
      C’est fort, c’est âcre comme du bois
      Ça vous saoule.
      — (chanson Du gris, paroles d’Ernest Dumont, musique de Ferdinand-Louis Bénech, 1920)
    • Maigret avait saisi sa pipe et une blague à tabac qui ne contenait plus qu’un peu de poussière brune. D’un geste automatique, Torrence lui tendit un paquet de « gris » entamé. — (Georges Simenon, Pietr-le-Letton, Fayard, 1931, réédition Le Livre de Poche, pages 32-33)
  4. (Désuet) Fourrure de l’écureuil, dite « petit-gris ».
    • Un manteau en gris.
  5. (Familier) (Péjoratif) Arabe, Maghrébin.

Synonymes modifier

Tabac

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • gris sur le Dico des Ados  
  • Le thésaurus couleur en français  

Références modifier

Ancien français modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

gris *\Prononciation ?\ masculin

  1. Gris (couleur).
  2. Gris (fourrure).

Adjectif modifier

gris *\Prononciation ?\ masculin

  1. Gris (de la couleur dite gris).

Dérivés dans d’autres langues modifier

Références modifier

Ancien occitan modifier

 

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif modifier

gris masculin

  1. Gris.
  2. Irrité.
  3. Vieux, à cheveux gris.

Références modifier

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage

Breton modifier

Étymologie modifier

(1636)[1] Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif modifier

Nature Forme
Positif gris
Comparatif grisocʼh
Superlatif grisañ
Exclamatif grisat
Mutation Forme
Non muté gris
Adoucissante cʼhris

gris \ˈɡrisː\

  1. Gris.
    • Koll a ra e amzer o klask digareziou : Odila a wel mat ez eus ouspenn an oad o waska he zad : ouspenn ugent gwech bemdez e c’houlen digantan perak eo tenval e benn en eur cʼhastel evel hini Lan, el leacʼh ne vank netra d’ezan, perak e wenna ker buan e vleo gris, perak ne gan mui… — (Klaoda ar Prad, Mercʼh ar Barz, in Rimadellou brezonek, Sant-Brieg, 1911, page 54)
      Il perd son temps à chercher des excuses : Odile voit bien qu’il y a plus que l’âge qui pèse sur son père : elle lui demande plus de vingt fois par jour pourquoi il est dʼhumeur sombre dans un château comme celui de Lan, où rien ne lui manque, pourquoi ses cheveux gris blanchissent aussi vite, pourquoi il ne chante plus…
    • Al laer a oa ur chupenn liv gris war e gein ha sandalennoù en e dreid : se a oa sklaer a-walc’h. — (Roparz Hemon, Spered o tont da Jaketa in War ribl an hent, Éditions Al Liamm, 1971, page 253)
      Le voleur avait une veste de couleur grise sur le dos et des sandales aux pieds : c’était assez clair.
    • Ar wech-mañ e chomas evezh den e gravatenn cʼhris paret war ar pesk, ur pennad mat a amzer. — (Delfin Doëdens, Ar pesk ruz, in Al Liamm, no 403, mars-avril 2014, page 20)
      Cette fois, l’attention de l’homme à la cravate grise resta sur le poisson, un bon moment.

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Forme de verbe modifier

Mutation Forme
Non muté gris
Adoucissante ris
Mixte ris

gris \ˈɡrisː\

  1. Première personne du singulier du passé défini de l’indicatif du verbe ober.
    • He cʼhavout a ris gant va zad. — (Roparz Hemon, Diamantoù Keroulaz, Al Liamm, 1964, page 166)
      Je la trouvai (La trouver je fis) avec mon père.

Variantes dialectales modifier

Références modifier

  1. Martial MénardDevri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage

Catalan modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif modifier

gris \Prononciation ?\

  1. Gris.

Prononciation modifier

Danois modifier

Étymologie modifier

Du vieux norrois gríss.

Nom commun modifier

Commun Singulier Pluriel
Indéfini gris grise
Défini grisen grisene

gris \Prononciation ?\ commun

  1. Cochon, porc.
  2. Cochonnet, goret.

Synonymes modifier

Espagnol modifier

Étymologie modifier

De l’occitan gris.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
gris
\ɡɾis\
grises
\ɡɾis.es\

gris \ɡɾis\ masculin et féminin identiques

  1. Gris.
    • ámbar gris, ambre gris.
    • En el comedor del hotel hay una familia muy interesante. El padre es un hombre alto, delgado, vestido de negro, con cuello duro. Tiene la cabeza calva en el centro y dos tufos de pelo gris a derecha e izquierda. — (Albert Camus, traduit par Rosa Chacel, A peste, Edhasa, 2005)
      Au restaurant de l’hôtel, il y a toute une famille bien intéressante. Le père est un grand homme maigre, habillé de noir, avec un col dur. Il a le milieu du crâne chauve et deux touffes de cheveux gris, à droite et à gauche.
    • El muro opaco, gris, irisado en la cima por un sol cegador, se acerca hacia ellos a una velocidad vertiginosa, engullendo con voracidad la capa nebulosa que lo alimenta y sostiene. El comandante Markle selecciona la frecuencia de Boston y comprueba los instrumentos de vuelo, el radar meteorológico se tiñe de rojo a unas 120 millas. Cuando oye que Boston emite en su frecuencia, menea la cabeza y deja el café. — (Hervé Le Tellier, traduit par Pablo Martín Sánchez, La Anomalia, Seix Barral, 2021)
      Le mur opaque, gris, irisé en son sommet par un soleil éblouissant, pousse vers eux à une vitesse folle, avale avec voracité la couche nuageuse qui le nourrit et le soutient. Le commandant Markle affiche la fréquence de Boston, examine les instruments, le radar météo qui se colore de rouge à 120 nautiques. Il hoche la tête, pose son café, quand Boston émet sur sa fréquence.
  2. (Sens figuré) Gris, terne.
    • Un individuo gris.

Apparentés étymologiques modifier

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
gris
\ɡɾis\
grises
\ɡɾis.es\

gris \ɡɾis\ masculin

  1. La couleur grise.

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • gris sur l’encyclopédie Wikipédia (en espagnol)  

Références modifier

Gallois modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
Non muté gris grisiau
Lénition ris risiau
Nasalisation ngris ngrisiau

gris \Prononciation ?\

  1. (Architecture) Escalier, degrés.

Dérivés modifier

Norvégien modifier

Étymologie modifier

Du vieux norrois gríss.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
Indéfini gris griser
Défini grisen grisene

gris \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Cochon, porc.
    • Heldiggris: Littéralement « chance de cochon, veinard, chanceux », car dans le Nord de l’Europe et surtout en Scandinavie, le cochon est un animal porte-bonheur → voir heldig

Synonymes modifier

Prononciation modifier

Occitan modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif modifier

gris \Prononciation ?\ (féminin : grisa) (graphie normalisée)

  1. Gris.

Nom commun modifier

gris \Prononciation ?\ (graphie normalisée) masculin

  1. Gris.

Dérivés modifier

Prononciation modifier

Références modifier

Suédois modifier

Étymologie modifier

Du vieux suédois gris[1], du vieux norrois gríss.

Nom commun modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier gris grisen
Pluriel grisar grisarna

gris \ɡriːs\ commun

  1. (Zoologie) Cochon, porc.
  2. (Vulgaire) Porc.
    • Använd bestick när du äter, din gris!
      Utilise des couverts quand tu manges, sale porc !

Prononciation modifier

Références modifier