FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français gore (« truie »), avec diminutif -et.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
goret gorets
\ɡɔ.ʁɛ\

goret \ɡɔ.ʁɛ\ masculin (pour la femelle on dit : gorette)

  1. (Élevage) Jeune cochon ; porcelet. Note : Il est parfois employé comme synonyme de cochon.
    • En quelques mois, la montanera et les quelque 700 kg de glands dévorés par tête (chaque animal disposant ici de 2 hectares de terrain) auront fait passer ces cochons âgés d’un peu plus d’un an, d’environ 90 à plus de 160 kg. Un gavage qui fait qualifier ces gorets d’« olivier sur pattes », leur graisse étant composée majoritairement de l’acide oléique contenu dans les glands, comparable à celui fourni par les olives. — (Stéphane Davet , « Le « pata negra », ce petit miracle gustatif », Le Monde. Mis en ligne le 12 mars 2020)
  2. (Figuré) (Familier) Enfant ou personne malpropre ; cochon ; porc ; pourceau.
    • Même si vous me tabassez comme votre collègue, le gros goret puant, je pourrai rien vous dire de plus. Mais ça m’étonnerait que vous me cognassiez. — (Patrice Dard, Les Nouvelles aventures de San-Antonio : Comme à con-fesses, Fayard, 2008)
  3. (Marine) Brosse à long manche utilisée pour nettoyer la carène d’un bateau à flot.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • goret sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier