Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Porc

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin porcus (« porc, cochon, pourceau »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
porc porcs
\pɔʁ\
 
Porc (1)
 
Morceaux du porc (2)
 
Armoiries avec un porc (sens héraldique)

porc \pɔʁ\ masculin (pour parler spécifiquement d’un animal femelle, on dit truie)

  1. (Zoologie) Mammifère omnivore très répandu dans le monde, au museau terminé par un groin. Animal domestique qu’on engraisse pour le manger et qui a entre la chair et la peau une graisse qu’on appelle lard. La femelle est la truie. Au sens strict, le porc est un verrat castré.
    • Il pense avec d’amers regrets à son pouvoir évanoui, aux empiffreries de viande de porc que lui fournissaient les nigauds, aux vaches grasses à tout jamais remplacées par des vaches maigres. — (« Missions d'Asie », dans les Annales de la propagation de la foi, vol. 80-82, chez l’Éditeur des Annales, 1908, p. 88)
    • On n’entend plus que les cris des volailles et des porcs saignés ; les cheminées fument, tout Ramscapelle s’emplit de la joyeuse animation d’un marché oriental. — (Marguerite Baulu, La Bataille de l'Yser, Paris, Perrin & Cie, 1918, p.354)
    • Avec leurs pommes de terre, leurs châtaignes et leur seigle, les paysans du Ségala engraissent de nombreux troupeaux de porcs dont ils tirent beaucoup d’argent. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Soie de porc : Grand poil qui vient aux porcs sur le haut du cou et sur le dos.
  2. Viande du porc.
    • Un rôti de porc.
    • Filet, côtelettes de porc.
  3. (Vulgaire) (Injurieux) Homme malpropre.
    • Je venais m’assurer que tout va bien. (En aparté.) Il mange comme un porc ! (À voix haute.) Souhaitez-vous un autre verre, Commandant ? Et faut-il que je fasse réchauffer le plat ? — (Vincent Engel, Monsieur Octave, Ixelles, Primento, 2015).
  4. (Vulgaire) (Injurieux) Homme dominé par ses instincts sexuels.
    • #balancetonporc.
    • Il trompe sa femme, et se conduit comme un porc avec les jeunes vendeuses, c’est tout juste s’il ne les met pas sur le trottoir, comme on dit à Paris. — (François Hoff, Les Mystères de Strasbourg : Une enquête de Floréal Krattz, Barr, Le verger éditeur, 2017, vol. 1).
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Il se représente généralement passant. À rapprocher de cochon, sanglier, truie et verrat.
    • De sable au porc d’argent, sur une terrasse de sinople et surmonté de deux clés d’or passées en sautoir et liées de gueules, qui est de Poussan de l’Hérault → voir illustration « armoiries avec un porc »

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  porc figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : jambon, police.

TraductionsModifier

HyponymesModifier

(races françaises)

(autres races européennes)

(races asiatiques)

(races américaines)

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

porc \Prononciation ?\

  1. Cochon, porc.

RoumainModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

porc \ˈpoɾk\

  1. Cochon, porc.

AnagrammesModifier