Voir aussi : bâbi, bābī

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (1849) Du persan بابی, bābī. Du nom de son fondateur Sayyid ʿAlī Muḥammad Šīrāzī (سيد علی محمد شیرازی), surnommé باب, Bāb (« porte »).
(Nom commun 2) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(Adjectif) Du persan بابی, bābī, qui fonctionne sur le modèle de soufi en français.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
babi babis
\bɑ.bi\

babi \bɑ.bi\ masculin (pour une femme, on dit : babie)

  1. (Religion) Adepte du babisme.
    • Un second babi tira immédiatement sur le shah qui n’échappa à la mort que grâce à la présence d’esprit d’un de ses officiers accouru assez tôt pour détourner le bras du meurtrier. — (« L’Asie en 1852-53 », dans l’Annuaire des deux mondes : 1852-1853, tome 3, Paris : au bureau de La Revue des deux Mondes, 1853, p. 869)
    • Les babis forment une secte très-répandue en Perse ; formaient, dirait-on dans le langage officiel car il est convenu que, depuis 1852, la secte est éteinte. A quoi, sans cela, auraient servi tant de décrets rendus contre elle, et tant de supplices ? — (Guillaume Depping, Souvenir d’un médecin : Le schah de Perse Nasir-oud-Din, sa vie et sa cour, dans la Revue Moderne, tome 42, Paris, 1867, p. 96)

VariantesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
babi babis
\ba.bi\

babi \ba.bi\ masculin (pour une femme, on dit : babie)

  1. (Désuet) (Provence) (Péjoratif) Travailleur immigré italien.
    • Les Marseillais surnommaient avec mépris « babis » ces étrangers craints et mal tolérés. Les griefs ne manquaient pas. Ils cassaient le travail, brisaient les grèves, venaient « manger le pain des Français ». — (Jean-Max Tixier, La fiancée du santonnier, Presses de la Cité, 2014, chap. 1)
    • Le racisme anti-italien, dans le sud de la France, était équivalent au racisme anti-belge dans le Nord du pays, et pour les mêmes raisons. Les Italiens étaient affublés de surnoms déshonorants par leurs homologues provençaux : « bachins », « babis » (« crapaud » en provençal et… en langue piémontaise), « christos » et « macaronis ». Le terme « rital » était alors inusité — (Jean Marie Desbois, L’immigration italienne en Provence au xixe siècle sur Éditions GénéProvence, 24 décembre 2006)

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin babi
\bɑ.bi\

babis
\bɑ.bi\
Féminin babie
\bɑ.bi\
babies
\bɑ.bi\

babi \bɑ.bi\

  1. (Religion) Relatif au babisme ou à ses fidèles.
    • Armé d’une connaissance approfondie du persan, M. Browne a puisé ses renseignements à deux sources, la source orale et la source écrite : il est allé consulter à Cypre et à Saint-Jean-d’Acre les deux héritiers rivaux du Bab, Ezel et Bahâ, et il a publié et traduit une chronique babie de la révolution et des massacres de 1852. — (James Darmesteter, Rapport annuel sur les travaux du Conseil de la Société asiatique pendant les années 1892-1893, dans le Journal asiatique, tome 143, Paris, 1893, p. 116)

DérivésModifier

VariantesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

BonggiModifier

ÉtymologieModifier

Du proto-malayo-polynésien *babuy.

Nom commun Modifier

babi \Prononciation ?\

  1. Cochon.

RéférencesModifier

DairiModifier

ÉtymologieModifier

Du proto-malayo-polynésien *babuy.

Nom commun Modifier

babi \Prononciation ?\

  1. Cochon.

IndonésienModifier

ÉtymologieModifier

Du proto-malayo-polynésien *babuy.

Nom commun Modifier

babi \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Cochon, porc.

DérivésModifier

PrononciationModifier

MalaisModifier

ÉtymologieModifier

Du proto-malayo-polynésien *babuy.

Nom commun Modifier

babi \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Cochon, Porc.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’indonésien babi.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom babi babi’s
Diminutif babietje babietjes

babi \ˈba.bi\ masculin

  1. (Zoologie) Cochon, porc, espèces du type Sus.
  2. (Cuisine) (Cuisine) Viande de porc.
  3. (Inde-Néerlandaise) (Péjoratif) Porc (insulte).

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 1,4 % des Flamands,
  • 32,1 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « babi [ˈba.bi] »

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

babi \Prononciation ?\ masculin

  1. (Zoologie) Crapaud.