Voir aussi : lärd

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin lardum (« lard »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lard lards
\laʁ\

lard \laʁ\ masculin

 
1. Couche de graisse.
  1. Couche de graisse qui se trouve entre la peau et la chair du porc.
  2. (Par extension) Morceaux de la chair de porc où la graisse domine.
    • Passez au beurre et laissez cuire dans son jus, et à très-petit feu, la rouelle lardée de gros lard ; servez-la ensuite dedans, après l’avoir dégraissée. — (M. Cardelli, Nouveau manuel complet du cuisinier et de la cuisinière, édition Encyclopédie-Roret, 1842)
    • Jim racontait qu’étant assis sur un tronc d’arbre tombé et en train de prendre son repas de midi, composé de liquide et de lard rance, son oreille exercée avait perçu le bruit de sabots de chevaux. — (Arthur Conan Doyle, Les Os - Chapitre 8)
    • Faites frire des petits morceaux de lard, saupoudrez-les d'un peu de farine, puis laisser roussir en tournant toujours — (Marcel Butler, La bonne cuisine pour tous, ou L'art de bien vivre à bon marché, 1885)
    • Si j’avais les moyens, comme disent les bonnes gens, je prendrais mon petit déjeuner à Londres, avec un thé, des rôties brûlantes, des œufs au lard – ce lard anglais feuilleté, godronné, qui est une merveille –, une petite friture de la Tamise gaillardement tordue sur elle-même, tant soit peu de confiture ; […] — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vingt-neuf mois d’exil, Grasset, réédition Le Livre de Poche, page 507)
    • […], c'est la potée blanche, une potée de pommes de terre cuites à l'eau, servies toutes rondes dans un saladier profond et sur lesquelles la grande Lucie verse un plein poêlon bouillant de lard fondu. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. (Par extension) (Familier)
    • – Il n’y a pas de voleurs, dit Angelo. – Ben, et moi ? dit l’homme. L’occasion fait le lard rond. – Fiez-vous à moi pour vous aplatir le lard comme il doit être, dit Angelo d’un ton sec. – Il faut rire, dit l’homme. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 20)
  4. Partie grasse qui est entre la peau et la chair de la baleine, du marsouin, et d’autres gros cétacés de même espèce.
    • Du lard de baleine.
  5. (Par extension) (Belgicisme) Friandise molle de forme allongée du genre guimauve composée de deux bandes de couleur rose et blanche.
    • Pierre prit un cuberdon et moi j'ai mordu dans un lard.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

MéronymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • lard sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • lard sur le Dico des Ados 

RéférencesModifier


AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

lard (Indénombrable)

  1. Saindoux.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Voir aussiModifier

  • lard sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

BretonModifier

Forme de verbe Modifier

lard \ˈlart\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe lardañ/lardiñ.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe lardañ/lardiñ.

OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin lardum (« lard »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lard
[ˈlaɾt]
lards
[ˈlaɾts]

lard [ˈlaɾt] (graphie normalisée) masculin

  1. Lard.

VariantesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier