Ouvrir le menu principal

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

mou

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du mogum.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin mollis, de même sens.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin mou
\mu\

mous
\mu\
Féminin molle
\mɔl\
molles
\mɔl\

mou \mu\

  1. Qui cède facilement au toucher, qui reçoit facilement l’impression des autres corps.
    • Elle était hideuse ainsi. On voyait derrière ses lèvres relevées, débarrassées de rouge, décolorées et molles, ses dents malpropres ; un bourrelet de graisse saillait sous le menton. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 57)
  2. (Physique) Qui ne tend pas à reprendre la figure que le choc ou la compression leur a fait perdre, en parlant d'un corps.
  3. (Anatomie) Qualifie les chairs, les organes qui recouvrent le squelette.
    • Les parties molles des corps.
  4. (Par extension) (Familier) Qualifie un temps, un climat, un air chaud et humide.
    • Le temps, le vent est mou.
  5. (Figuré) Qui a peu de vigueur.
    • Un cheval mou.
    • L’attaque, la riposte a été molle.
    • La bouche était indécise et molle, le menton fuyant, le nez camus; les yeux louchaient, ne louchaient pas tellement, louchaient un peu, si peu ! — (Raymond Las Vergnas, Le millième jour, 1951)
  6. Qui est indolent, inactif, qui manque de résolution, d’application.
    • C’est un écolier mou. - Un caractère mou. - Un esprit mou.
  7. Qui est affaibli, énervé par les plaisirs.
    • Un homme mou et efféminé. - Une âme molle.
  8. Qui annonce ou qui cause la mollesse.
    • Une molle complaisance. - Une molle indulgence. - Une résolution molle.
  9. (Peinture) Qui indique une faiblesse d’expression, une insuffisance dans le dessin ou dans la couleur.
    • Touche molle, manière molle. - Un pinceau mou.
  10. (Linguistique) Qui subit la mouillure, en parlant des consonnes dans les langues slaves.
    • En tchèque, le háček indique que la consonne souscrite est molle.

VariantesModifier

  • mol, au masculin, devant un mot qui commence par une voyelle.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mou mous
\mu\

mou \mu\ masculin

  1. Nom donné au poumon de certains animaux.
    • Mou de bœuf.
    • Avec de bas morceaux qu’on n’apprécie plus guère aujourd’hui, elle nous faisait des plats savoureux : le mou de veau sauce au vin, le cœur de bœuf aux carottes, le ragoût de collet de mouton aux pommes de terre et haricots blancs, « le rata du soldat », l’aileron de raie au beurre noir avec beaucoup de persil carbonisé… — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, pages 171-172.)
  2. Ce qui est dépourvu de rigidité, de raideur.
    • Je suis en danger de perdre mon mât de flèche, car l'étai de trinquette a pris du mou. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Par substantivation) (Familier) Personne qui manque d’entrain, de vigueur.

SynonymesModifier

Dépourvu de rigidité :

DérivésModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « mou [mu] »

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • mou sur Wikipédia  

RéférencesModifier