FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français chaut, chalt, du latin cal(ĭ)dus, même sens.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin chaud
\ʃo\

chauds
\ʃo\
Féminin chaude
\ʃod\
chaudes
\ʃod\

chaud \ʃo\

  1. De température plus haute que la normale, de température élevée.
    • La journée a été très chaude.
  2. Qui a ou qui donne de la chaleur, calorifère.
    • Le soleil est bien chaud aujourd’hui.
    • Bain chaud.
    • Fer chaud.
    • Four chaud.
    • Mettre quelque chose sous les cendres chaudes.
    1. (En particulier) En parlant de certains vêtements.
      • Cet habit, ce manteau est bon et chaud.
  3. (Par analogie) Brillant et vigoureux, tirant vers le rouge, l’orange ou le jaune.
    • Ton chaud, coloris chaud.
    • Un tableau chaud de couleur.
  4. (Par analogie) Récent, qui n’a pas encore eu le temps de refroidir.
  5. Prompt, qui se met facilement en colère.
    • Il est chaud et emporté.
    • Il a la tête chaude.
    • Avoir le sang chaud.
  6. En chaleur, en rut.
    • Chienne chaude.
  7. (Par extension) Qui est érotique.
  8. (Nucléaire) Se dit d’un local ou d’une installation contenant ou pouvant contenir des matières fortement radioactives.
    • Laboratoire chaud.
  9. (Figuré) Qui donne un sentiment de danger.
    • Donner une alarme bien chaude. On a eu chaud !
    • Elle a expliqué que la réduction de 25% de contacts passe par une combinaison des efforts individuels et de restrictions sanitaires qui peuvent être imposées dans les zones chaudes. — (Émilie Bergeron, « Le fédéral appelle les Canadiens à réduire leurs contacts », dans Le journal de Montréal, 02 novembre 2020)
  10. (Figuré) Sanglant.
    • La dispute, la querelle fut chaude.
  11. (Figuré) (Mélioratif) Ardent, zélé, passionné.
    • C’est un homme chaud en amitié. Un ami chaud.
    • Un chaud partisan. Être chaud sur une affaire.
    • Le visage de Félicité s’empourpra d’une joie chaude. Elle se mit sur son séant, frappant comme une enfant dans ses mains sèches de petite vieille. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, p. 102)
    • Au départ il n’était pas très "chaud", et finalement, si c’était à refaire, il dirait oui sans hésiter : […] — (SudOuest.fr, Un homme de 88 ans opéré du cœur sous hypnose à Lille, sans anesthésie "lourde" sur SudOuest.fr. Mis en ligne le 25 septembre 2018)
  12. (Familier) (Mélioratif) Motivé, avoir envie de.
    • Qui est chaud pour aller boire un verre ?
    • Je suis chaud pour venir voir le match chez toi.
  13. (Familier) (Populaire) Difficile, compliqué
    • Cet exercice de maths est chaud !
  14. (Canada) Ivre.
    • Être complètement chaud.

VariantesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

HyponymesModifier

Adverbe Modifier

Invariable
chaud
\ʃo\

chaud \ʃo\ invariable

  1. Chaudement.
    • Se tenir chaud. Boire chaud. Manger chaud.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Interjection Modifier

Invariable
chaud
\ʃo\

chaud \ʃo\ invariable

  1. Attention.
    • « Chaud là, Bélisaire !… Prenons garde qu’il n’arrive pas malheur au moutard. » — (Alphonse Daudet, Le Prussien de Bélisaire, dans Contes du lundi, Fasquelle, 1873, collection Le Livre de Poche, 1974, page 68.)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chaud chauds
\ʃo\

chaud \ʃo\ masculin

  1. Chaleur.
    • Souffrir le chaud et le froid.
    • Cela ne me fait ni froid ni chaud : Se dit d’une chose à laquelle on est indifférent.
    • Tenir au chaud, mettre au chaud un plat : Empêcher qu’il ne se refroidisse.
  2. (Familier) Personne chaude, ardente.
    • C’est un chaud, celui-là.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier









HomophonesModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

chaud \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Chaud.

RéférencesModifier