FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin populaire *calefāre, en latin classique calefacĕre, composé de calēre, « être chaud » et de facĕre, « faire ».

Verbe Modifier

chauffer \ʃo.fe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se chauffer)

  1. Rendre chaud.
    • Chauffer le four. Chauffer un poêle. — Chauffer des draps, de l’eau. — Se chauffer les pieds, les mains. — Venez vous chauffer.
  2. (Sens figuré) Exciter ; énerver.
    • Au début, pendant le concert qui chauffait les premiers arrivants, je me suis concentré sur les tracteurs. Les gens qui refilent des tracts, c'est comme ça qu'on les appelle ? — (Pouhiou, #Smartarded, Éditions Framabook/Lulu Press, 2012, p. 108)
    • Ça ne ressemblait pas à Gilles d'aller chercher gratuitement les emmerdes, mais si une nana le chauffait, comme tout les mecs, il était parfaitement capable de devenir idiot. — (Jacques Lavergne, Barcelone aller simple, Éditions Cairn, 2019, chap. 3)
    • La foule, nombreuse, s'agglutinait le long des avenues, voyait passer en fanfare la caravane publicitaire, tentait d'attraper un gadget lancé depuis les chars qui chauffaient les spectateurs par des annonces au micro et des coups de Klaxon. — (Esope Clyde, Désorientation, Le Lys Bleu Éditions, 2021, chap. 29)
  3. (Par extension) Brûler.
    • Celui-ci enflammait des torches de papier toutes préparées et me chauffait la plante des pieds. Je ne bougeai pas et n'articulai plus un cri : j'étais devenu tout à fait insensible, et tandis qu'Ir.... me brûlait, je pouvais le regarder sans ciller. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  4. Donner de la chaleur [2].
    • Le calorifère chauffe toute la maison,
    • (Absolument)Le calorifère chauffe bien.
  5. (Mécanique) (Vieilli) Avoir ses machines en état de chauffe pour un départ immédiat.
    • Depuis son installation, assez récente, à Paris, où il habitait un magnifique hôtel, avenue de Friedland, il avait fait venir au Havre son beau yacht, le dernier raffinement du suprême confort, qui autrefois chauffait dans le port de New-York, toujours prêt à lever l'ancre. — (Félicien Champsaur, La Toison d’Or, chapitre 2 de La Glaneuse, Paris : chez Simonis Empis, 1897, page 16)
  6. (Marine) Faire dessus un vaisseau, un feu clair pour le caréner[2].
  7. (Militaire) (Vieilli) Canonner vivement. [2]
  8. (Sens figuré) (Familier) Faire une chose avec promptitude ou avec action.
    • Il faut chauffer un peu cette affaire, si l’on veut qu’elle réussisse.
  9. (Populaire) Courtiser ; séduire ; exciter.
    • Puis il y a eu le duel des équipes de pom-poms girls pour chauffer la salle, et pour la première fois depuis le lycée, je n'ai pas bandé en les regardant dandiner leurs jolis fessiers au rythme de la musique. Pourtant, nos nanas sont toutes chaudes comme la braise. — (Amheliie & ‎Maryrhage, Addicted to You, chez l'auteur, 2016, page 147)
  10. (Populaire) Capturer ; prendre ; surprendre.
  11. (Québec) Conduire, en parlant d'une automobile, d’un véhicule.
    • T'es ben trop paqueté pour chauffer ta minoune. — (Les cowboys fringants, Mon chum Rémi)
    • L’Haïtien qui chauffait le char, comme aurait dit Céline Dion, [...] n'avait cessé de les reluquer dans le rétro avec un petit sourire en coin. — (Luc Baranger, Maria chape de haine, chapitre 3, Baleine, 2010)
  12. (Sens figuré) (Vieilli) Attaquer vivement quelqu’un par des raisons ou des plaisanteries[2].
  13. (Intransitif) Devenir chaud.
    • Le four chauffe. Le bain chauffe.
  14. (Intransitif) Atteindre une quantité de chaleur anormale, en parlant d’une pièce de mécanisme.
    • Les roues de ce wagon commencent à chauffer.
  15. (Pronominal) Calmer la sensation de froid, par exemple en se mettant près du feu, du radiateur, ou exposé au soleil, pour en recevoir la chaleur[2].
    • Vous verrez des femmes faisant du bois, c’est-à-dire collant des bouses de vache le long des murs pour les dessécher et les entasser comme les mottes à Paris ; puis, l’hiver, on se chauffe de ce bois-là. — (Honoré de Balzac, Béatrix, 1838-1844, deuxième partie)
    • Aussitôt l’intrus recula, baissa les yeux et, relevant les pans de sa pèlerine, affecta de se chauffer. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 87)
  16. (Familier) Voler, dérober.
  17. (Familier) Barder, y aller fort, se dérouler de façon terrible.
    • — Et M. José ? toujours content au Maroc ? Votre oncle se fait bien du souci, il paraît que ça chauffe là-bas, et les journaux ne disent pas tout. — (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 204)
  18. (Familier) Préparer intensivement.
    • C’était donc pour l’École polytechnique qu’il avait été chauffé, ne travaillant que les matières exigées pour les examens de l’École, et cela en proportion de leur coefficient : 58 les mathématiques, 10 la physique, 5 la chimie, 6 le français. — (Hector Malot, En famille, 1893)

SynonymesModifier

Acte de justice (8)
→ voir arrêter.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier