calorifère

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1807) Dérivé savant du latin calor (« chaleur ») avec le suffixe -fère.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
calorifère calorifères
\ka.lɔ.ʁi.fɛʁ\

calorifère \ka.lɔ.ʁi.fɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui crée de la chaleur.

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
calorifère calorifères
\ka.lɔ.ʁi.fɛʁ\

calorifère \ka.lɔ.ʁi.fɛʁ\ masculin

  1. (Désuet) ou (Canada) Appareil de chauffage servant à distribuer la chaleur dans une maison, dans un édifice.
    • Calorifère à air froid.
    • Mais il y avait de la paille, et, serrés les uns contre les autres, se servant mutuellement de calorifères, les mobiles, la fatigue aidant, dormirent comme des soldats. — (Amédée Achard, Récits d’un soldat — Une Armée prisonnière ; Une campagne devant Paris, 1871)
    • Le calorifère consiste en un fourneau cylindrique a en fonte ayant 3m,30 de hauteur et 0m,50 de diamètre. Les quatre pièces dont il se compose sont assemblées à emboîtement et lutées avec soin, pour empêcher le mélange des gaz de la combustion avec l’air envoyé dans les salles. — (Arthur-Jules Morin, Mécanique pratique : Études sur la ventilation, volume 1, Hachette, 1863, page 581)
    • Dieu me pardonne, mais je crois que son logis est encore plus humide que le mien ; la vérité, c’est qu’il faudrait installer partout des calorifères et que jamais on ne s’y résoudra, faute d’argent. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La pièce où je vis à Paris n’est que fenêtres. L’hiver, malgré le calorifère j’y ai froid, parce que l’air y vient de partout et l’été l’excès de lumière m’y fait mal. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 494)

NotesModifier

  • Ce mot est encore largement utilisé dans le Canada francophone.

SynonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier