Voir aussi : Aire, -aire, airë, airé, aïré

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin area, de même sens.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aire aires
\ɛʁ\
 
Calcul de l’aire d’un triangle. (sens n°1)

aire \ɛʁ\ féminin

  1. (Mathématiques) Superficie, quantité positive associée à une surface bornée, plane ou dans l’espace à trois dimensions.
    • L’aire d’un triangle. L’aire d’un carré. L’aire d’un disque. L’aire d’une sphère. Note : En ce sens, la définition peut être étendue, voir superficie.
  2. (Agriculture) Place qu’on a unie et préparée pour y battre les grains.
    • Booz s’était couché de fatigue accablé ;
      Il avait tout le jour travaillé dans son aire ;
      Puis avait fait son lit à sa place ordinaire ;
      Booz dormait auprès des boisseaux pleins de blé.
      — (Victor Hugo, Booz endormi in La Légende des siècles)
    • L’aire Saint-Mittre est un carré long, d’une certaine étendue, qui s’allonge au ras du trottoir de la route.— (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Mais ce qui est vraiment beau, c’est l’amoncellement des moissons au bord de la mer, les meules dorées au-dessus des flots bleus, les aires où tombent les fléaux en mesure. — (Alphonse Daudet, La moisson au bord de la mer, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle ; réédition Le Livre de Poche, 1974, pages 214-215)
    • Et elle fila le long du mur de clôture, passa devant la porte d’entrée, qui ouvrait sur le chemin des Fenouillères, à cinq minutes des premières maisons de Plassans, déboucha enfin sur l’aire, une aire immense de vingt mètres de rayon, qui aurait suffi à prouver l’ancienne importance du domaine. Ah ! cette aire antique, pavée de cailloux ronds, comme au temps des Romains, cette sorte de vaste esplanade qu’une herbe courte et sèche, pareille à de l’or, semblait recouvrir d’un tapis de haute laine ! — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893)
  3. (Architecture) Surface plane.
    1. D’un plancher : l’enduit de maçonnerie sur lequel on pose le parquet ou le carrelage.
    2. D’un bassin : le massif de ciment ou de terre glaise dont on fait le fond d’un bassin.
    3. D’une maison : superficie ou espace compris entre les murs d’une maison.
  4. (Marine) Toute direction selon laquelle souffle le vent.
    • On distingue trente-deux aires de vent principales.
    • Aire de tempête.
    • Quand un objet se trouve plus près de l’origine du vent que la perpendiculaire à la direction de l’aire de vent qui passe par un autre objet, le premier de ces objets est au vent de l’autre ; s’il est plus loin de l’origine du vent par rapport à cette perpendiculaire, il est sous le vent de l’autre objet. — (Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, tome quatrième (Q–Z), Librairie Hachette et Cie, Paris, 1873, page 2444)
  5. Espace, lieu où se déroule une chose ou un phénomène.
    • Il avait établi le catalogue des champignons de toute la région, par aires géologiques préférentielles. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, page 70)
    • L’aire sémantique de aéronef avec cette signification y est délimitée par rapport à aérostat désignant un ballon non dirigeable et aéronat réservé au ballon dirigeable. — (Louis Guilbert, La formation du vocabulaire de l'aviation, volume 2, page 50, Librairie Larousse, 1965)
    • Une autre condition pour la formation des graines est que la pollinisation qui assure la fécondation puisse se produire. Or il arrive souvent que la pollinisation doive être effectuée par un insecte (quelquefois oiseau, mollusque...) déterminé. Dans ce cas l’aire de l’insecte pollinisateur limite celle de la plante. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 23)
    • Mais il a aussi la propriété de diminuer le mouvement des vagues à la surface, ce qui explique l’apaisement des flots dans cette zone qui est une aire de repos pour les bateaux en difficulté. — (Le Petit Futé, France, 2007, page 139)
  6. (Zoologie) Nid des oiseaux de proie, parce qu’ils nichent ordinairement sur un espace plat et découvert.
    • Les aigles font toujours leur aire au même endroit.
    • L’aire d’un vautour.
    • Un faucon de bonne aire.
    1. (Héraldique) Nid du pélican.
       
      Pélican sur son aire (sens héraldique)
      • De gueules au pélican d’argent avec sa piété de gueules dans son aire d’or, au chef cousu d’azur chargé d’une fleur de lys aussi d’or, qui est de Branges → voir illustration « pélican sur son aire »

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe airer
Indicatif Présent j’aire
il/elle/on aire
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’aire
qu’il/elle/on aire
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
aire

aire \ɛʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de airer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de airer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de airer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de airer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de airer.

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • aire sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • aire sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) Du latin area (« aire, espace »).
(Nom 2) Du latin ara (« autel »).

Nom commun 1 Modifier

aire \Prononciation ?\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Lieu, place, salle.
  2. Emplacement non cultivé.
    • en aire, par terre.
  3. Qualités, dispositions bonnes ou mauvaises.
  4. Position, situation.

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

aire \Prononciation ?\ féminin

  1. (Religion) Autel.

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

BasqueModifier

ÉtymologieModifier

Du latin aer.

Nom commun Modifier

aire \Prononciation ?\

  1. Air.
    • Aire bitxia kausitzen diot.
      Je lui trouve un drôle d'air.

SynonymesModifier

  • haize (« brise, courant d’air »)

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • aire sur l’encyclopédie Wikipédia (en basque)  

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin aer.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aire
\Prononciation ?\
aires
\Prononciation ?\

aire \Prononciation ?\ masculin

  1. Air.

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • aire sur l’encyclopédie Wikipédia (en catalan)  

ChamorroModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol aire.

Nom commun Modifier

aire \Prononciation ?\

  1. Air.

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin aer.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aire
\Prononciation ?\
aires
\Prononciation ?\

aire \Prononciation ?\ masculin

  1. Air.
  2. Vent.

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • aire sur l’encyclopédie Wikipédia (en espagnol)  

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Du latin area.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aire aires
\Prononciation ?\

aire \er\, \ɛr\, \ajr\, \ɛjr\ féminin (graphie ABCD)

  1. (Agriculture) Aire, aire à battre le grain.
  2. (Côtes-d’Armor) Cour de ferme.
  3. (Par extension) Zone.

RéférencesModifier

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de a et de ire.

Nom commun Modifier

aire \Prononciation ?\ masculin singulier

  1. Essor.
    • Prendere l’aire.

SynonymesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin aer.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aire
\ˈajɾe\
aires
\ˈajɾes\

aire \ˈajɾe\ (graphie normalisée) masculin

  1. Air.

PrononciationModifier

RéférencesModifier