Français modifier

Étymologie modifier

(1480) Dérivé de masse, avec le suffixe -if.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin massif
\ma.sif\

massifs
\ma.sif\
Féminin massive
\ma.siv\
massives
\ma.siv\

massif \ma.sif\

  1. Qui présente les apparences d’une masse.
    • Ce bâtiment est très massif.
  2. (Bijouterie) Se dit de certains ouvrages d’orfèvrerie qui ne sont pas creux à l’intérieur.
    • La ménagère que votre tante vous a offert est en argent massif.
  3. (Par extension) Qui est en grande quantité, très important.
    • Il faut donc trouver un argument-massue, un argument capable de semer le doute dans l’âme des ouvriers, d’ébranler leur confiance, d’amener des défections de plus en plus nombreuses, puis des désertions massives. — (Paul Alexis Ladame, Le destin du Reich, éditions Perret-Gentil, 1945, page 113)
    • Il a marqué les esprits durant son deuxième passage au pouvoir, beaucoup plus long (2012-2020) avec sa politique économique audacieuse surnommée les « Abenomics », combinant des relances budgétaires massives avec une politique monétaire ultra-accommodante, une stratégie qui perdure encore au Japon, malgré des résultats inégaux faute de réformes structurelles suffisantes. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 9 juillet 2022, page 5)
    • Des cartes russes montreraient un repli massif des troupes de Moscou vers le sud pour « renforcer » les positions prorusses du Donbass, selon l’état-major ukrainien. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 12 septembre 2022, page 4)
  4. (Bijouterie) Pur, en parlant d’un métal précieux, à la différence d’un alliage.
    • Un collier en or massif.
    • Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l’or massif :
      Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues ;
      La Cyprine d’amour, cheveux épars, chairs nues
      S’étalait à sa proue, au soleil excessif.
      — (Émile Nelligan, Le vaisseau d'or (poème), 1903)
  5. (Ébénisterie, Menuiserie) En parlant de meubles ou d’ouvrages de menuiserie, réalisés avec du bois plein et non en placage.
    • Une table d’acajou massif.
  6. (Linguistique) Qui désigne une substance concrète ou abstraite non quantifiable, en parlant d’un nom.
    • Le nom plat ne supporte pas d’être construit de façon partitive, car ce n’est pas un nom massif, mais un nom comptable, on prendra donc faire du plat comme un segment figé. — (Louis Guespin, Initiation à la lexicologie française : De la néologie aux dictionnaires‎, 2000, page 320)
    • Un nom comptable combiné avec du, un nom qui est donc réifié, se trouve exclu tout comme un nom massif combiné avec du : […] Je bouffe du curé chaque matin. — (Marc Wilmet, Annick Englebert, Michel Pierrard, Laurence Rosier, Dan Van Raemdonck, La ligne claire : De la linguistique à la grammaire, page 91)

Synonymes modifier

Linguistique

Dérivés modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

  •   massif figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

Traductions modifier

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
massif massifs
\ma.sif\

massif \ma.sif\ masculin

  1. (Architecture, Maçonnerie) Ouvrage de maçonnerie formant une masse pleine et destiné à porter un élément architectural ou à servir de soubassement pour recevoir un revêtement par exemple.
    • Faire un massif de maçonnerie pour un perron, un piédestal.
    • Massif d’ancrage d’un pont suspendu.
  2. (Marine) Pièce de bois placée dans l’angle que forment la quille et l’étambot. Pièce recevant le pied d’un mât.
  3. (Jardinage) Ensemble de fleurs groupées d’une manière décorative dans un parc, un jardin.
    • Massifs de roses et petits massifs de fleurs donnent de la gaieté à cette allée.
  4. (Par extension) Espace de terre sur lequel pousse un massif de fleurs.
    • S’embusquant alors derrière un massif, le fusil au poing, il attendait, des heures et des heures, qu’un chat vînt à passer. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Nous retraversons le petit jardin, nous hâtant à travers des massifs rectangulaires, semblables à des tombes, et en enjambant d’autres, plus petits et carrés, comme si le cercueil était placé verticalement dans la fosse. — (Jean Giraudoux, Provinciales, Grasset, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 68)
  5. (Sylviculture) Groupe compact, et souvent étendu, d’arbres ou d’arbrisseaux.
    • La forêt du Tronçais forme un massif d’arbres à feuilles caduques remarquable.
    • Cinq ou six énormes massifs d’arbres et d’arbustes de l’Inde ou des tropiques, plantés dans de profonds encaissements de terre de bruyère. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  6. (Géographie, Géologie) Ensemble géologique qui se distingue morphologiquement, structuralement et pétrographiquement de son contexte.
  7. (Géographie) Ensemble de hauteurs présentant un caractère montagneux de forme massive (par opposition à chaîne) généralement constitué par des terrains primaires.
    • Dans ces régions de massifs anciens, à faible manteau détritique, les nappes phréatiques sont généralement peu importantes et limitées au seul talweg. — (Eaux et climats : mélanges géographiques offerts en hommage à Charles-Pierre Péguy, édité par ‎Pierre Pagney, CNRS (E.R. 30 de Grenoble), 1981, page 146)
    • Le massif ardennais ne représente en France que 20 % d’un massif beaucoup plus vaste qui s’étend pour sa part la plus importante en Belgique et au Luxembourg. — (Le Petit Futé Ardennes, 2008, page 20)
  8. (Marine) Protubérance de la partie supérieure de la coque des sous-marins qui abrite les périscopes et permet d’assurer la veille et la navigation en surface.

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • massif sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier