Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin plenus (« plein »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin plein
\plɛ̃\

pleins
\plɛ̃\
Féminin pleine
\plɛn\
pleines
\plɛn\

plein \plɛ̃\

  1. Qui contient tout ce qu’il est capable de contenir ; il est opposé à vide.
    • Un tonneau plein de vin. Une bouteille pleine. Cela est si plein, qu’il n’y peut rien tenir de plus.
    • Cela n’est pas plein, n’est pas tout plein, n’est plein qu’à demi, n’est qu’à demi plein.
    • (Lorraine) Note : aussi utilisé en épithète : Je suis allé aux chanterelles en tube : j'en ai ramené deux pleins paniers.
  2. (Par hyperbole) Qui contient une grande quantité.
    • Il a ses greniers pleins de blé, et ses caves pleines de vin.
    • La salle est pleine de monde. Parler la bouche pleine.
  3. (Élevage) (Au féminin) Qualifie un animal en gestation.
    • Une chatte pleine. Une chienne pleine. Une jument pleine.
  4. Qui abonde en quelque chose que ce soit.
    • La population de Saint-David […] parlait un curieux patois anglais plein d’expressions maritimes. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • (Figuré)Jusqu’ici, il s’était promené avec son fusil sous le bras, plein d’un sentiment d’altière sécurité, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 356 de l’éd. de 1921)
    • C’est un pays plein de tout ce qui est nécessaire à la vie.
    • Un jardin plein de fruits. Une rivière pleine de poissons.
    • Un habit plein de taches, plein de boue. Un champ plein de chardons.
  5. Qui est gras, replet, rebondi.
    • Cet homme a le visage plein. Cette femme a la gorge pleine. Des joues bien pleines.
  6. Qui est entier, complet.
    • Une semaine pleine. Une pleine semaine. Un plein mois. Un mois plein.
  7. (Figuré) Qui est entier, complet, absolu.
    • Un plein succès. Il parla avec une pleine franchise. Il a une pleine connaissance de l’affaire.
    • Il a pleine autorité. Il a pleine puissance d’en disposer comme il jugera à propos. Il a pleine liberté d’aller où il voudra.
  8. Se construit souvent avec la préposition en et sert à former différentes locutions adverbiales de lieu et de temps, qui signifient « au milieu de », mais qui ne servent véritablement qu’à donner plus de force et d’expression à ce qu’on dit.
    • […]; Azemmour, la ville maure remontant à l’antiquité, en plein déclin aujourd'hui par suite de l’ensablement de son port et l’indolence de sa population; […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 148)
    • Après avoir laissé derrière nous les Orcades, nous entrâmes en plein Atlantique, et la mer s'enfla prodigieusement. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 29)
    • L’apologue du lampadaire est paraît-il bien connu des chercheurs : un type qui a perdu ses clés explore en vain les dessous d’un lampadaire en pleine nuit. Pourquoi chercher seulement là ? Parce que c’est le seul endroit éclairé. — (Frédérique Roussel, Trouvaille dans les archives de l’Académie française, dans Libération n° 11471, du 14 avril 2018, page 45)
    • Il l’insulta en pleine rue, en plein marché.
    • Ils ont été volés en plein jour, en plein midi.
    • Il a passé la nuit en plein air.
  9. Avec les prépositions à et de, il sert à former plusieurs locutions adverbiales qui marquent l’intensité, l’abondance, le haut degré de la chose dont il s’agit.
    • Crier à pleine tête, à pleine gorge. Voguer à pleines voiles. Boire à plein verre.
    • De l’eau qui vient à plein tuyau. Une femme grosse à pleine ceinture. Des chevaux qui tirent à plein collier.
    • J’allais devant la maison, sur le gravier où le soleil donnait encore à plein. — (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 16.)
    • Du vin qui sent la framboise à pleine bouche.
    • Il a fait cela de plein gré, de son plein gré.
  10. (Figuré) (Familier) Ivre.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Adverbe Modifier

plein invariable

  1. Complètement ou entièrement vers la direction indiquée.
    • Les dorades, qui aiment le gros temps, sautent autour du Firecrest qui fait route plein Sud. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L'ombre d'un bâton à la pleine lune indiquera la position du Soleil, qui se trouvera plein ouest à 18 heures et plein est à 6 heures du matin. — (Le Manuel du Scout : Scouts toujours, prêts!, édition originale de 1914, traduit de l'anglais et adapté sous la direction de Marie-Anne Jost-Kotik, Éditions First, 2014)
  2. (Familier) Beaucoup.
    • Un ami est venu vous voir pendant que vous dormiez. Il m'a dit qu'il vous a apporté des jeans, des cotons ouatés, des t-shirts, un imperméable, des livres et plein d'autres choses. — (Lyne Richard, Ne dites pas à ma mère que je suis vivant, éditions Québec Amérique, 2012)
    • Après je me suis habillé avec des vêtements que Thierry avait préparés pour moi, et j'ai lu des bédés, il en avait plein. — (Clara Bourreau, En cavale, Pocket Jeunesse (Univers Poche), 2011, chap. 6)
    • Avant,on en voyait plein. Mais à force de se faire chambrer ou péter la gueule, ils se font de plus en plus rares. Dommage ! — (Jooks, Espèce en voie d'extinction : le rasta blanc, dans Dans la tête des mecs, Allary éditions, 2014)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
plein pleins
\plɛ̃\

plein \plɛ̃\ masculin

  1. (Philosophie) Espace que l’on suppose entièrement occupé par la matière, par opposition au vide.
    • Le plein et le vide.
  2. État de ce qui est plein.
    • La mer bat son plein.
  3. Marée haute.
    • Des frégates pourraient au besoin gagner la pleine mer en passait par la passe de Zuydcoote et en suivant les routes qui viennent d’être indiquées. La seule précaution qu'il faudrait prendre serait de leur faire traverser la passe de Zuydcoote, peu de temps avant l'instant du plein, […]. — (John Purdy, Portulan des côtes de la Manche, du canal de Bristol et de la côte sud d'Irlande, traduit par Vincent-Alfred Moulac, Paris : Firmin Didot, 1855, page 245)
  4. Pleine lune.
    • Nous avons guetté cette nuit, les deux garçons et moi, laissant Bel-Gazou endormie. La lune en son plein blanchissait d’un bout à l’autre une longue piste de lumière où les rats avaient laissé quelques épis de maïs rongés. — (Colette, Le veilleur, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 148.)
  5. Partie pleine de quelque chose.
  6. (En particulier) Le massif d’un mur, la partie où il n’y a ni portes ni fenêtres.
  7. (Architecture) Les parties solides, continues d’une construction, par opposition aux vides, qui sont les parties ajourées.
  8. (Calligraphie) Partie d’une lettre, d’un caractère d’écriture ou d’imprimerie, qui est formée d’un trait plus gros, plus large que le reste. Il est opposé à délié.
    • La lettre O a deux pleins et deux déliés.
  9. (Familier) Capacité totale du réservoir de carburant d'un véhicule à moteur, ou de tout autre contenant.
    • Le plein de charbon terminé en quelques heures, nous mîmes le cap sur les Féroë. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Faites-moi le plein de super, s’il vous plaît.
    • On a fait le plein du congélo avec les augmentations de prix de la rentrée.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Préposition Modifier

plein \plɛ̃\ invariable

  1. Autant que la chose dont on parle peut en contenir.
    • Avoir du vin plein sa cave, du blé plein ses greniers.
    • Avoir de l’argent plein ses poches.

HomophonesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

Invariable
plein
\Prononciation ?\

plein \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Plein.

Adverbe Modifier

Invariable
plein
\Prononciation ?\

plein \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Plein.

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

plein \Prononciation ?\

  1. Esplanade, place, rond-point.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,1 % des Flamands,
  • 99,4 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


WolofModifier

ÉtymologieModifier

Reprise du mot français.

Nom commun Modifier

plein \Prononciation ?\

  1. Plein (d’essence).