Voir aussi : MUR, múr, mùr, mûr, mür

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

mur

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du murle.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Fin du Xe siècle) Du moyen français mur, de l’ancien français mur, cas régime singulier de murs, du latin mūrus (« mur d’une ville, muraille, rempart ; enceinte, clôture »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mur murs
\myʁ\

mur \myʁ\ masculin

 
Ouvrage de maçonnerie
 
Armoiries avec un mur.
  1. (Sens propre) Édification élevée en divers matériaux, pour enclore un espace, pour séparer des pièces, pour soutenir quelque chose, etc.
    • Les prairies, émaillées de saxifrages, sont clôturées de murs en pierres sèches qu'il nous faut franchir à tout instant. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 35)
    • Aussi, dès qu'un paysan a réalisé une minime aisance, fait-il badigeonner d’ocre la façade et les murs intérieurs de son réduit : […]. — (Jean-Marie-Placide Munaret, Du médecin des villes et du médecin de campagne, moeurs et science, Paris : Germer Baillière, 2e édition refondue, 1840, page 89)
    • Tout l’endroit est entouré d’un mur, les deux portes gardées étant le seul moyen d’entrer ou de sortir. — (Charley Brindley, Le Dernier Siège Sur L’Hindenburg, Tektime, 2020)
    • Pour permettre au mur d’encercler la colonie tout en laissant à l’extérieur Qalqiliya et Hablah qui jouxtaient la Ligne Verte […] — (Sfard Michael, Le mur et la porte, Editions Zulma, 2020)
    • Ainsi, par rapport aux pierres de Paris, si le fardeau à soutenir par un mur ou pied-droit exige 15 pouces d’épaisseur en pierre dure […] — (Jean Rondelet, Mémoires de la Société royale des sciences, lettres et arts de Nancy, C.-J. Hissette, 1839, page 227)
  2. (Construction) Adossement d’ouvrages ou matériaux.
    • Ces contre-murs ne sont pas nécessaires, s’il s’agit d’adosser des cheminées à des murs en maçonnerie ou à des pans de fer ; mais ils sont indispensables s’il s’agit d’adosser les tuyaux, sur des pans de bois ou des cloisons en remplissages. — (Onésime Masselin, Nouvelle jurisprudence et traité pratique sur les murs mitoyens en harmonie avec les décisions toutes récentes des cours et tribunaux, A. Cotillon, 1875, page 187)
    • Selon le régime des permis, Adwan et sa famille devaient obtenir une autorisation de l’armée pour franchir le mur et accéder à leur terrain. — (Michael Sfard, Le mur et la porte, éditions Zulma, 2020)
    • Le mur auquel on l’avait fixée était tout aussi anodin, et la pièce que le mur contribuait à cloisonner n’avait rien de très remarquable, elle non plus. — (Una Mccormack, À travers bois : Doctor Who, tome 7, Bragelonne, 2012)
    • J’ai appris récemment que la pente d’un toit d’un mur de séparation sert à prouver le caractère privatif du mur quand la pente n'est que d'un côté du mur. — (Emmanuèle Vallas-Lenerz, ‎Sylvie Dibos-Lacroux, Voisinage, quels sont mes droits ?, Prat Editions, 2018)
    • Pour passer à l’Ouest, il fallait franchir le mur intérieur, derrière lequel se trouvait une clôture électrifiée équipée d’une alarme. — (Berlin, LONELY PLANET FR, 2017, page 33)
    • En Amérique même, où l’incroyable Donald Trump s’approche de la présidence, et a conquis la nomination au sein du Parti républicain en promettant d’édifier un mur entre le Mexique et les États-Unis. — (François Lenglet, Tant pis ! Nos enfants paieront, Albin Michel, 2016)
    • Le mur de rempart paraît avoir été respecté au moins jusqu’à la fin de l’utilisation du gisement ossifère qu’il contient. — (Ahmad Taraqji, ‎Jean-Claude Échallier, ‎Frank Braemer, Khirbet al Umbashi. Villages et campements de pasteurs dans le "désert noir, Presses de l’Ifpo, 2005, page 62)
    • Elle est formée d’un mur casematé pour un étage de feux d’artillerie, détachée et séparée, par un fossé, du rempart en terre situé derrière. — (Ferdinand Prevost, Etudes historiques sur la fortification l’attaque et la défense des places, Dumaine, 1869, page 210)
    • Selon le régime des permis, Adwan et sa famille devaient obtenir une autorisation de l’armée pour franchir le mur et accéder à leur terrain. — (Sfard Michael, Le mur et la porte, Editions Zulma, 2020)
    • Le bâtiment, situé dans une ruelle discrète de Téhéran, était un bloc de ciment, un monstre caché par un mur élevé, coiffé de fil barbelé et bordé d'acacias. — (Jose rodrigues dos Santos, La formule de Dieu, HC éditions, 2019)
    • Le palier est long et étroit, le mur est tendu d’une imitation de tapisserie à ramages vert sombre où brille le cuivre d’une applique à gaz. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • La chambre vibrait, claire et simple, avec ses murs tapissés d’un papier gris pâle à fleurettes roses.— (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
  3. (Militaire) Épaulement d’une pièce d’artillerie. → voir mur d’épaulement
    • Le premier but consistait en un épaulement ayant 6 mètres de largeur, au milieu duquel était placé un mur en mortier et moellons, ayant 1m,50 d’épaisseur, 8 mètres de longueur et 2 mètres de hauteur. — (Revue d’artillerie, volume 25, 1884, page 323)
  4. (Architecture) Support d’un ouvrage. → voir mur d’appui
    • Sur ces enchevêtrures s’appuie le chevêtre sur lequel s'assemblent les solives boiteuses qui reposent par l’autre bout sur un mur ou sur une poutre. — (Adolphe Barthélémy Devillez, Éléments de constructions civiles ouvrage destiné aux élèves des écoles d’architecture et d’, industrie et aux personnes qui veulent bâtir ou restaurer leur maison, J. Dacquin, 1869, page 196)
  5. (Agriculture) Contrefort des terres en terrasses.
    • Les « restanques » sont des murs de pierres façonnant les pentes en étages, pour faciliter l’agriculture. — (Dominique Auzias, ‎Jean-Paul Labourdette, CALANQUES, Petit Futé, 2019)
    • On a donné au mur de pourtour du réservoir de la Dhuys 1m,70 d’épaisseur. Ces murs sont raccordés avec le radier par des solins de 2 mètres de rayon. — (Bulletin de la Société d’encouragement pour l'industrie nationale, 65e année, 2e série, volume 13, 1866, page 42)
  6. (Football) Regroupement de joueurs placés côte à côte pour protéger le but.
    • Le gardien est placé au moment du tir. Le mur est au bon endroit. — (David Turon, Football : Préparation et entraînement du gardien de but, Editions Amphora, 2008, page 283)
  7. (Aménagement du territoire) Bajoyer d’une écluse. → voir mur de défense
    • on tracera le mur bajoyer extérieur, suivant qu’il a été décrit ci-devant. — (Alphonse Alexis Debauve, Manuel de l’ingénieur des ponts et chaussées, volume 19, Dunod, 1878, page 278)
  8. (Alpinisme) Falaise abrupte.
    • Au fond du glacier de Baltoro, tous les alpinistes restent béats devant un mur immense, qui capte les rayons couchant tel un four solaire titanesque. — (Claude Gardien, Les nouveaux alpinistes, Glénat Livres, 2018)
  9. (Industrie minière) Parties latérales d’une galerie, par opposition à la partie supérieure qui se nomme le toit.
    • Les tailles suivent alors le mur au lieu d’être percées du mur au toit. — (Dictionnaire des arts et manufactures, de l’agriculture, des mines, L. Comon, 1854)
  10. (Sport) Surface permettant la pratique d’une activité sportive. → voir faire du mur et mur d’entrainement
    • Moi je faisais du mur au-dessus du périphérique. C’était mon tennis. — (Yann Queffélec, Demain est une autre nuit, Calmann-Lévy, 2019)
  11. (Sports de balle, Sports de raquette) surface verticale destinée à renvoyer un projectile. → voir mur d’entraînement
    • Va au mur, va taper des balles, je vais réserver un court. — (Patrice Dominguez, L’amour du tennis, Place des éditeurs, 2011)
  12. (Pelote basque) Fronton. → voir mur de rebot
    • Une chose est commune : la balle (pelote) vient frapper le mur (fronton). — (Dominique Auzias, ‎Jean-Paul Labourdette, AQUITAINE, Petit Futé, 2017)
  13. (Loisirs) Écran d’un jeu de paume ou de balle pelote. → voir mur de bricole
    • La balle pelote est le jeu des cours de récréations. Une balle petite et ronde est frappée, de la paume de la main, contre un mur. — (Eddy Przybylski, Jacques Brel - La valse à mille rêves, L’Archipel, 2010)
  14. (Escrime) Exercice d’escrime où un adversaire est simulé.
    • Le mur est un exercice qui consiste à tirer une certaine quantité de dégagements sur son adversaire. — (A. J. J. Possellier, La théorie de l’escrime enseignée par une méthode simple, Librairie militaire de J. Dumaine, 1845, page 264)
  15. (Escalade) Équipement destiné à l’entraînement à l’escalade. → voir mur d’escalade
    • Il peut être intéressant de grimper une fois par semaine sur mur ou sur pan afin de combler des lacunes […] — (Jean-Pierre Verdier, Escalade : S’initier et progresser , Editions Amphora, 2004, page 86)
  16. Support d’affichage.
    • Les gérants ossètes surveillent les alentours du motel sur un mur d’écrans. — (Freiderich, Fordetroit, 2015, page 89)
  17. (Internet) (Virtuel) Espace dédié à donner des nouvelles.→ voir mur de Facebook
    • Il n'avait pas dû être le seul à se lâcher sur le net. Il avait dû en avoir des bougs comme lui, énervés par le Député-Maire, à cracher leur fiel sur leur mur virtuel… — (Matheo Matahahrit, INSTITuTUEUR: Premier(s) jet(s), Publibook, 2014, page 62)
    • Tout cela on le lit en direct sur un mur virtuel où on tweet le dernier fait divers en incluant un hashtag derrière pour que l’on puisse le suivre facilement. — (David Guidat, Le meurtre était écrit, Evidence Éditions, 2017)
  18. (Histoire, Beaux-arts) Stèle sculptée, gravée ou peinte. → voir Mur des fédérés
    • Cet emblème extraordinaire est polis magna ; il est aussi grâcieux par sa forme sculpté sur le mur de la troisième chambre qu’ingénieux par son usage. — (Vivant Denon, Voyages dans la Basse et la Haute Égypte, pendant las campagnes de Bonaparte, Impr. pour S. Bagster par J. & W. Smith, 1807, page 39)
  19. (Par extension) Élévation naturelle faisant obstacle à une progression.
    • Une explosion lumineuse survint alors à sa droite, et un mur de sable s’éleva entre lui et le cyclone. — (Eli Anderson, Oscar Pill Secret des éternels, Versilio, 2012)
    • Une immense vague apparaît au détour du prochain virage, un mur d’eau fonce sur eux. — (Thierry Weber, Aventures d’eau, Librinova, 2019)
  20. (Cyclisme) Pente très raide.
    • Grammont est bien connu des cyclistes du monde entier, non pas pour son atmosphère charmante et bucolique, mais pour son mur dont le franchissement constitue l’un des plus redoutables obstacles du non moins redoutable Tour des Flandres. — (Dominique Auzias, ‎Jean-Paul Labourdette, AUTOUR DE LILLE, Petit Futé, 2018)
  21. (Alpinisme) Blocs de rochers empilés.
    • Gagnant l’arête sud-ouest du pic, nous poursuivîmes sur des rochers de difficulté croissante, jusqu’en un point situé à moins de huit mètres du sommet, où toute progression nous fut interdite par un mur de rochers raides. — (Frank Sydney Smythe, Vacances d’alpiniste, Slatkine, 1980, page 251)
  22. (Par hyperbole) Obstacle insurmontable. → voir face à un mur
    • Notre cap au compas étant le 70°, à 5h.53, nous nous déroutons jusqu'au 345° pour essayer de contourner un véritable mur de nuages […]. — (Jean Mermoz, Mes Vols, Flammarion, 1937, page 133)
  23. (Figuré) (Par analogie d’usage) Obstacle à la communication. → voir mur d’incompréhension, mur du silence et
  24. (Par métonymie) (Au pluriel) Local ou bâtiment.
    • La ville rachète progressivement des murs en centre-ville. Ils sont réhabilités et loués ensuite à des commerçants ou des artisans, choisis pour leur projet ou leur type d’activité, dans une logique de long terme. — (Cécile Peltier, Les sept piliers de la sagesse urbaine dans le « monde d’après » sur lemonde.fr, Le Monde. Mis en ligne le 26 juin 2020)
  25. (Par analogie d’image) (Héraldique) Meuble dans les armoiries. → voir avant-mur, entre-mur et muraille
    • De gueules au mur d’or, maçonnée de sable, mouvant d’une rivière ondée d’azur, sommé d’un dextrochère de carnation, vêtu d’azur, mouvant d’une nuée d’argent, et tenant une épée du même, garnie d’or, accostée en chef de deux cailloux d’or, qui est de la commune d’Argancy de Moselle — (Fichier:Blason Argancy 57.svg sur l’encyclopédie Wikipédia  )

SynonymesModifier

DérivésModifier

HomophonesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • Le thésaurus mur en français  
  •   mur figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : maison.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin mur
\myʁ\

murs
\myʁ\
Féminin mure
\myʁ\
mures
\myʁ\

mur \myʁ\ (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Variante de mûr.
    • L’ovule est d’abord une cellule attachée à l’ovaire de la mère; il s’en détache quand il est mur, entraîne avec lui une partie du corps et de l’âme de la mère, et descend dans l’oviducte. — (Académie des sciences, des lettres et des arts d'Amiens, Mémoires de l’Académie des sciences, des lettres et des arts d’Amiens, Volumes 36 à 37, Yvert et Tellier, Amiens, 1889, page 218)
    • On ne peut trop exhorter les agriculteurs à couper leur avoine quand elle est mure, à la couper à la faucille, à occuper à cette récolte un grand nombre d’ouvriers pour qu’elle se fasse plus vite, à la veler très-promptement et à la serrer bien sèche dans leur grange. — (Adrien Duquesnoy, Mémoire sur l’éducation des bêtes à laine, et les moyens d’en améliorer l’espèce, Veuve Bachot, Nancy, 1792, page 59)

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • mur sur Wikipédia  

RéférencesModifier

AlbanaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

mur \ˈmur\

  1. Mur.

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin mūrus (« mur, rempart »).

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet murs mur
Cas régime mur murs

mur \myr\ masculin

  1. Mur.

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Du latin mūrus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mur
\ˈmuɾ\
murs
\ˈmuɾs\

mur [ˈmuɾ] masculin

  1. (Maçonnerie) Mur.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

DanoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

mur \Prononciation ?\ masculin

  1. (Maçonnerie) Mur.

AnagrammesModifier

GalloisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin mūrus.

Nom commun Modifier

mur \Prononciation ?\ masculin

  1. Mur.

IndonésienModifier

ÉtymologieModifier

Du néerlandais moer (« écrou »)

Nom commun Modifier

mur \Prononciation ?\

  1. (Mécanique) Écrou.

Kulung (Nigeria)Modifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

mur \Prononciation ?\

  1. Eau.

SynonymesModifier

RéférencesModifier

Mbula-bwazzaModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

mur \Prononciation ?\

  1. Eau.

NotesModifier

Forme du dialecte mbula.

Variantes dialectalesModifier

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin mūrus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mur
\Prononciation ?\
murs
\Prononciation ?\

mur [ˈmyɾ] (graphie normalisée) masculin

  1. (Maçonnerie) Mur.

DérivésModifier

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

PolonaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

mur \Prononciation ?\

  1. (Maçonnerie) Mur.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier mur muren
Pluriel murar murarna

mur \Prononciation ?\ commun

  1. (Maçonnerie) Mur.

PrononciationModifier