FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de mur avec le suffixe -er.

Verbe Modifier

murer \my.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se murer)

  1. Entourer de murailles.
  2. (Maçonnerie) (Plus courant) Boucher avec de la maçonnerie.
    • Murer une porte, une fenêtre, une cheminée.
  3. (Par extension) Enfermer quelqu’un, le mettre en prison.
    • Muré ! Ils m'ont muré vivant ! Je vais mourir ici de faim et de soif ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  4. (Figuré) (Plus rare) Dérober à tous les regards, soustraire à la vue.
  5. (Pronominal) S'isoler de l'influence extérieure, refuser de communiquer.
    • Les compliments furent aussi vains. Arsène André se mure dès qu'il devine leur cautèle faufilée de blanc. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

DanoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Commun Singulier Pluriel
Indéfini murer murere
Défini mureren murerene

murer \ˈmuːʌ\ commun

  1. (Maçonnerie) Maçon.