Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Macon, macon, Mâcon, mâcon

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1155) De l’ancien français mas (cas-sujet), maçon (cas-régime), du latin machio (VIIe siècle, Isidore de Seville [1]), pluriel mationes (VIIIe s., Gloses de Reichenau), emprunté au francique *makjo, sans corrélat, dérivé de *makôn (« construire, fabriquer »), d’où le néerlandais maken (« faire »), apparenté à l’allemand machen, l’anglais make, de même sens [3].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
maçon maçons
\ma.sɔ̃\
ou \mɑ.sɔ̃\

maçon \ma.sɔ̃\ ou \mɑ.sɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : maçonne)

 
Un maçon au travail (1).
  1. Ouvrier qui fait tous les ouvrages où il entre de la pierre, de la brique, du mortier, de la chaux dans le gros œuvre.
    • Au coin d’un champ, les maçons construisaient une maison en chantant.
  2. Franc-maçon.
    • Les fraternelles réunissent les maçons d’obédiences différentes.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français maçon.

Nom commun Modifier

maçon \Prononciation ?\ masculin

  1. Maçon.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du français maçon.

Nom commun Modifier

maçon [ma.ˈsu] (graphie normalisée) masculin

  1. Maçon.

DérivésModifier

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  • Joan de CantalausaDiccionari General Occitan a partir dels parlars lengadocians, 2002 → consulter cet ouvrage
  • Josiana Ubaud, Diccionari ortografic, gramatical e morfologic de l’occitan segon los parlars lengadocians, Trabucaire, 2011