épaulement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
épaulement épaulements
\e.pol.mɑ̃\
 
En jaune, l’épaulement (7)

épaulement \e.pol.mɑ̃\ masculin

  1. Mur qui retient une masse de terre.
    • Au bout du chemin, qui ne cesse de monter, on rencontre une grande fontaine monumentale qui forme épaulement, dédiée à l’empereur Charles-Quint, avec forces devises, blasons, victoires, aigles impériales, médaillons mythologiques, dans le goût romain allemand, d’une richesse lourde et puissante. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. (Fortification) Sorte de rempart fait de fascines et de terre, etc., qui sert principalement pour garantir du feu de l’ennemi une troupe ou une batterie.
    • Quelques fédérés, encore embusqués derrière les épaulements du jardin des Tuileries, tiraient sur lui […]. — (Maxime du Camp, Le ministère de la marine pendant la Commune,)
    • Les embrasures d’un épaulement.
  3. (Charpenterie) Partie d’un tenonest pratiquée la mortaise ou la partie de bois plein qui se trouve entre deux mortaises.
  4. (Mécanique) Marche servant de surface d’appui, en général pour assurer une mise en position.
  5. (Géologie) Résultat d’un soulèvement de terrain par contrecoup d’un mouvement de masse terrestre.
    • Le chemin était maintenant éclairé par la lumière rouge et tremblante de quelques brasiers encore dissimulés par un épaulement de rochers. Les flammes dépassaient parfois la crête comme des sauterelles pourpres. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 238)
  6. (Géologie) Épaulement glaciaire : replat perpendiculaire à une vallée glaciaire qui a été modelé par le passage d’un glacier.
  7. (Exploitation forestière) Différence de hauteur entre le trait de chute et le cran de chute.
    • L’épaulement représente la différence de niveau entre le fond de l’entaille de direction et celui du trait d’abattage. D’une valeur de 2 cm à 5 cm, il doit être prévu dès le début de l’exécution du trait d’abattage. — (Fiche Comment abattre un arbre, Forêts de France, n°487, octobre 2005 → lire en ligne)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

mur qui retient une masse de terre :

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier