Ouvrir le menu principal
Voir aussi : gränd

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(880) De l’ancien français grant (forme épicène). Du latin grandis (« grand », « avancé en âge »), qui a éliminé le classique magnus en bas latin.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin grand
\ɡʁɑ̃\

grands
\ɡʁɑ̃\
Féminin grande
\ɡʁɑ̃d\
grandes
\ɡʁɑ̃d\

grand \ɡʁɑ̃\

  1. De hauteur importante.
    • Personne de vraiment grand, sentait-on, n’aurait eu une expression si virulente et si agressive, bien qu’en réalité Butteridge eût une taille de six pieds deux pouces (1m88) et un poids exactement proportionnel. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 34 de l’éd. de 1921)
  2. (Typographie) Majuscule.
  3. (Figuré) (Grand + un nom de lettre) Notable et représentatif.
    • Il lui parlait d’hôtel, de frais, de remboursement. C’était un vrai con. Avec un grand C. Il venait à peine de lui annoncer que sa grand-mère était morte. Et il lui faisait un exposé sur la générosité de l’administration judiciaire. — (Geraldine Jaujou, La guérisseuse, Éditions Les Nouveaux Auteurs/Prisma Presse, 2015, chap. 2)
    • Oh, je ne crois pas du tout en l’homme avec un grand H, sans quoi je n’aurais rien à faire. Si je croyais en l’homme avec un grand H, il n’y aurait qu’à laisser faire les choses puisque ça marcherait forcément très bien pour cet homme avec un grand H. — (Jacques Ellul, « Sans arme ni armure », dans Paul Ricoeur, Jacques Ellul, Jean Carbonnier, Pierre Chaunu: dialogues, de Olivier Abel, Labor et Fides, 2012, p. 59)
    • C’est Lacan qui utilise vraiment le terme de désir avec un grand D comme l’amour avec un grand A. Ce grand A fait penser au grand Autre, comme au pluriel les amours avec un petit « a », ce « a » qui signifie les objets d’amour, ou l’objet de la pulsion, ou le petit a du petit autre. — (Pierre Jamet, Le noeud de l’inconscient : Nouer la clinique, Erès éditions (Arcanes), 2012, chap. 7)
  4. (Par analogie) De taille, longueur, volume, durée, etc., important, qui dépasse la mesure moyenne ou ordinaire.
    • Le bourreau chef jeta un coup d’œil sur la besogne et parut mécontent : la découpure n’était pas assez grande. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduit par Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Et enfin, vous voudriez que Dieu fît courir le soleil, qui est quatre cent et trente-quatre fois plus grand que la terre, rien que pour pommer nos choux ? — (Umberto Eco, L’île du jour d’avant, Grasset & Fasquelle, 1996)
  5. (En particulier) En parlant d’un enfant, d’un adolescent dont la taille se développe.
    • On vous donnera cela quand vous serez plus grand, quand vous serez grand.
    • Vous n’êtes pas encore assez grand pour sortir seul.
    • Une grande personne se dit d’un adulte, par opposition aux enfants.
  6. Qui a grandi.
    • Ce bois commence à devenir grand.
    • Les blés sont déjà grands.
  7. (Figuré) Célèbre, doté d’une réputation positive, qui mérite l’admiration.
    • Politiqueurs cessez vous bavardages,
      Car maintenant l’on connait vos forfaits ;
      Vous n’êtes grands que dans vos tripotages,
      N’espérez plus nous tromper désormais.
      — (Étienne Pédron, la France Ouvrière, dans Chansons socialistes, Lille : à l’Imprimerie ouvrière, 1906, réédition Dijon : Éditions Raisons & Passions, mars 2011, p. 37)
  8. (En particulier) Surnom de personnages illustres, héroïques, méritants. Dans ce sens, il est précédé de l’article.
    • Alexandre le Grand.
  9. (Par extension) (Familier) Beaucoup de. S’emploie notamment avec chose, monde et intérêt, toujours dans une phrase négative.
    • Il n’y a pas grand-chose à voir dans cette région.
    • Ce livre n’ayant pas grand intérêt, il ne passionnait pas grand monde avant que son auteur ne soit victime d’un accident spectaculaire.
  10. Utilisé pour former des locutions honorifiques.
    • Grand vizir, grand secrétaire.
  11. En grande quantité.
    • C’est ainsi que la quasi-totalité des prix des grands produits industriels connaissent au XIXe siècle un trend orienté à la baisse. Dans la sidérurgie française par exemple, les « fers et aciers ouvrés » passent de l’indice 100 en 1850 à l’indice 72 en 1911. — (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle : 1780-1880, Éditions du Seuil, 1971, p.84)
    • Il n’y avait pas grand monde à ce spectacle.
  12. Extrême ; lointain.
    • Il y avait déjà deux jours que le bateau filait vers le grand Nord, à la vitesse maintenue de vingt nœuds. — (Jean Lhassa, Dernières nouvelles d’ailleurs, Éditions Publibook, 2009, page 209)

NotesModifier

Le masculin singulier se prononce \ɡʁɑ̃t\ devant un mot qui commence par une voyelle ou un h muet : « un grand homme » se dit \œ̃ ɡʁɑ̃.t‿ɔm\.
L’adjectif grand est antéposé lorsqu’il indique la célébrité, l’importance ou le respect.
  • Un grand homme.
Il est postposé lorsqu’il indique la taille.
  • Un homme grand.

AbréviationsModifier

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
grand grands
\ɡʁɑ̃\

grand \ɡʁɑ̃\ masculin

  1. Chose de taille, volume, etc. importante. Par comparaison des petites choses aux grandes.
    • Du petit au grand.
  2. Personne plus âgée.
    • Jouer dans la cour des grands.
  3. Personne qui appartient à une élite, par sa naissance, son pouvoir ou sa dignité.
    • Les grands une fois corrompus ne doutent de rien : devenus étrangers à la dignité d'une ame élevée, ils en attendent ce qu'ils ne balanceroient pas d'accorder; et lorsque nous ne nous avilissons pas à leur gré , ils osent nous accuser d’ingratitude. — (Denis Diderot, Essai sur les règnes de Claude et de Néron, livre 1, §. 29, dans les Œuvres de Denis Diderot, publiées par Jacques-André Naigeon, Paris : chez Desray & chez Deterville, an VI, vol. 8, p. 76)
    • Sur ces entrefaites ladite dame comtesse d’Artois supplia la reine Clémence de lui accorder l’honneur de présenter elle-même l’enfant-roi aux grands et au peuple, et cette grâce lui fut accordée. — (Louis Monmerqué, Dissertation historique sur Jean 1er, roi de France et de Navarre, Tabary, Paris, 1844, p. 44)
    • L’enfant-roi dont nobles et bourgeois avaient admiré le courage sur la place du marché de Smithfield et que l’armée des paysans révoltés avait suivi avec un religieux respect, devint un adolescent velléitaire et finit par mourir en prison, méprisé par les grands et oublié de son peuple. — (André Maurois, Histoire de l’Angleterre, Fayard & Cie, 1937, p. 259)
  4. Vaste plan, vue générale et complète.
    • Travailler, opérer en grand.
    • Fabriquer en grand.

AbréviationsModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Adverbe Modifier

Invariable
grand
\ɡʁɑ̃\

grand \ɡʁɑ̃\

  1. Grandement, largement.
    • Voir grand, avoir des vues larges, excessives.
    • Certes, la célébrité ouvre grand ses portes aux passions contrariées, nous aurons notre place dans ce panthéon. — (Christine Orban, Quel effet bizarre faites-vous sur mon cœur, Albin Michel, 2014, p. 78)

Note : grand adverbe est parfois accordé en genre et en nombre avec l’adjectif modifié :

AbréviationsModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • \ɡʁɑ̃\
    • France : écouter « grand [ɡʁɑ̃] »
    • (Région à préciser) : écouter « grand [ɡʁɑ̃] »
    • France : écouter « grand »
  • Français méridional : \ˈɡʁaŋ\
  • Canada : \ɡʁã\
  • France (Massy) : écouter « grand »
  • France (Paris) : écouter « grand »
  • Suisse (Genève) : écouter « grand »
  • France (Toulouse) : écouter « grand »
  • Suisse (canton du Valais) : écouter « grand »
  • France (Vosges) : écouter « grand »
  • France (Montpouillan) : écouter « grand »

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • grand sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français.

Adjectif Modifier

Nature Forme
Positif grand
Comparatif grander
Superlatif grandest

grand \ˈɡɹænd\

  1. Grandiose, magnifique.
  2. Grand.

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Invariable
grand
\ˈɡɹænd\

grand \ˈɡɹænd\ invariable

  1. Mille livres ou mille dollars.

PrononciationModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

grand \Prononciation ?\

  1. Grand (en parlant de taille).

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin grandis.

Adjectif Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Masculin grand
\Prononciation ?\
grands
\Prononciation ?\
Féminin granda
\Prononciation ?\
grandas
\Prononciation ?\

grand (graphie normalisée)

  1. grand.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Nom commun 1 Modifier

grand (graphie normalisée) masculin

  1. Grand-père.

Nom commun 2Modifier

grand (graphie normalisée) féminin

  1. Grand-mère.
    • Es inutil, sénher Baron, de vos redire tot çò que fasiá ma grand per me rendre un grand subjècte.
      Il est inutile, Monsieur le Baron, de vous rapporter tout ce que faisait ma grand-mère pour faire de moi quelqu’un de remarquable. — (Jean-Baptiste Fabre, Istòria de Joan-l’an-pres, adaptation à la graphie classique par Patric Sauzet, traduction française Patric Sauzet et Felip Gardy, 1988, CRDP Montpellier, page 139)

RéférencesModifier