Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Mot gallo-roman[1]. Du latin pitinnus, pisinnus (« menu »)[1] ou petilus (« mince », « grêle »)[2].

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin petit
\pə.ti\

petits
\pə.ti\
Féminin petite
\pə.tit\
petites
\pə.tit\

petit \pə.ti\

  1. De taille réduite.
    • Un petit caillou.
    • C’est un homme de petite taille.
  2. Jeune.
    • Quand j’étais petit, je jouais souvent à la balle.
    • La vieille devait être beaucoup plus grande quand elle était petite. — (San Antonio, Réflexions définitives sur l'au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
    • Par contre, la grande gueule, celui qui balance les « krèles », je le connais. Il tape sa petite sœur. La gamine a déjà fait trois séjours à l’hosto. — (Gipsy Paladini, Vices : 2e enquête : Zabulu, Éditions Fleuve Noir, 2017, chap. 7)
  3. Mesquin ; médiocre.
    • Ah ! Ce que tu dis est vraiment petit !
    • M. le prince lui répondit fièrement qu’il était las de rendre compte de ses actions à de petits messieurs comme lui, qui en jugeraient à leur mode. — (Valentin Conrart, Mémoires, 1652, dans : Collection des mémoires relatifs à l’histoire de France, tome XLVIII ; Foucault libraire, Paris, 1825, page 73.)
    • Les moyennes calculées portent sur l’année de calendrier et ne comprennent que du cidre de bonne qualité à l’exclusion du petit cidre et de l’« halbi », boisson fabriquée avec des pommes et des poires. Il en est de même pour le poiré. — (Henri Hauser, avec la collaboration de Jean-Jules Denuc et P.-J. Burin, Recherches et documents sur l'histoire des prix en France de 1500 à 1800, chap. 2 : Normandie, Paris : Les presses modernes, 1936, rééd. Slatkine, 1985, p. 165)
  4. Qui est peu élevé en quantité, qui n’atteint pas la mesure ordinaire.
    • Les Spartiates étaient petits en nombre, grands de cœur, ambitieux et violents ; de fausses lois n’en aurait tiré que de pâles coquins ; Lycurgue en fit d’héroïques brigands. — (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816-1882), Paris : Mercure de France, 1941, page 99)
    • Un petit nombre de convives a repris du dessert.
    • Il me faudra encore une petite heure pour arriver à Lyon.
  5. En raccourci, en miniature.
    • Cette ville est un petit paris.
  6. (Familier) Marque d’affection.
    • Mon petit mari.
    • Chère petite.
  7. (Péjoratif) Marque de rabaissement.
    • Et ce petit imbécile prétentieux qui nous raconte tout sur une Chine qu’il ne connaît pas ? — (Pierre-Jean Remy, Chine, 1990)

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

  • Créole seychellois : pti

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
petit petits
\pə.ti\

petit \pə.ti\ masculin (pour une femme on dit : petite)

  1. Enfant, petiot.
    • Viens ici, mon petit, ma petite.

Variantes dialectalesModifier

SynonymesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

→ voir enfant

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
petit petits
\pə.ti\

petit \pə.ti\ masculin

  1. Progéniture d’un animal.
    • Cet animal vient d’avoir des petits.
  2. (Par ellipse) Petit objet, petite chose.
    • Mets nous en un petit !
  3. (Familier) As, un d’atout, l’un des trois bouts au tarot.
    • Je me suis fait prendre le petit au bout (= à la dernière levée).
  4. (Familier) Cochonnet, boule légère de petit diamètre servant de but au jeu de boules.
    • Quatre champions s’accordent enfin : deux pointeurs et deux tireurs. Le ramasseur, qui est, de fondation, un ex-garde moble, apporte dans son tablier douze boules et le petit. — (Paul Féval, Les joueurs de boule, La Sylphide, 20 octobre 1851, page 172)
    • Il fut littéralement stupéfié le jour où le Rendeur de Points, mettant en principe sa méthode de jeu du Clos, parvint en six énormes bonds à se placer à cinquante centimètres du petit, sa stupéfaction tenait de l’extase ; selon lui, on aurait tout aussi bon compte de placer le but dans sa poche, que de jouer de cette façon carnavalesque. — (Lowius-Weigel , Jeux et joueurs de boules de Lyon, L’Écho du Rhône, 17 juillet 1893, page 4)
    • Le but (également appelé « petit », « bouchon » ou « cochonnet ») : sphère de bois de laquelle les joueurs essaient de se rapprocher. Le but est traditionnellement en buis ou de couleur fluo. — (Site Pétanque en Comminges, Les règles du jeu de pétanque et les accessoires )
  5. Personne sans fortune ni pouvoir.
    • L’essentiel pour les jésuites, c’était d’affaiblir, d’amoindrir, de rendre les âmes faibles et fausses, de faire des petits très-petits, et les simples idiots ; une âme nourrie de minuties, amusées de brimborions, devait être facile à conduire. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), page 65)

SynonymesModifier

But au jeu de boules :

TraductionsModifier

Adverbe Modifier

petit \pə.ti\

  1. (Vieilli) Peu.
    • Qu’avez-vous ? Vous grondez, ce me semble, un petit ? — (Molière)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 980) Du gallo-roman *pitittus (cf. latin pitinnus, pitulus (« menu »), du gaulois *pito (« bout ») et -ittos suffixe diminutif (cf. gallois pid (« pointe »), breton pidenn (« pénis ») ; cf. roumain pitì (« se réduire »), catalan/provençal petit, occitan pitchòn.

Adjectif Modifier

Nombre Cas Masculin Féminin Neutre
Singulier Sujet petiz petite petit
Régime petit
Pluriel Sujet petit petites
Régime petiz

petit \Prononciation ?\

  1. Petit.
    • Sun petit pas [il] s’en turne chancelant. — (Chanson de Roland, XIe siècle)
  2. Mauvais, chiche, pauvre.
    • Petit gouvernement et mauvais. — (Ordon. des rois de Fr. t. III, page 125)
  3. Jeune.
  4. Sans valeur.

VariantesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Adverbe Modifier

petit \Prononciation ?\

  1. Peu.
    • Petit mangierent et burent, car petit avoient viande.

Nom commun Modifier

petit \Prononciation ?\ masculin

  1. Petite quantité.
  2. Petit, personne de petite taille ou de moindre condition.
    • En haut s’escrient li petit et li grant.

Dérivés dans d’autres languesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

 

Adjectif Modifier

petit \Prononciation ?\

  1. (Droit) Petit, mineur.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

D’un hypothétique latin vulgaire *pititus.

Adjectif Modifier

petit \Prononciation ?\ masculin

  1. Petit.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

FinnoisModifier

Forme de verbe Modifier

petit \pe.tit\

  1. Deuxième personne du singulier du passé de l’indicatif du verbe pettää.
    • Petit minut.
      Tu m’as trompé.

AnagrammesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

Graphie ELG
Singulier Pluriel
Masculin petit
\Prononciation ?\
Féminin petitt
\Prononciation ?\
petitt
\Prononciation ?\

petit \Prononciation ?\ (graphie ABCD) (graphie ELG)

  1. Petit, micro-, mini-.

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 p. ISBN 978-2906064645, p. 55

LatinModifier

 

Forme de verbe Modifier

petit \Prononciation ?\

  1. (Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif ? Perfectif ?) du verbe petere (« chercher à, viser, aller à, tomber sur »).
    • La devise de l’Université d’Aarhus est Solidum petit in profundis, « Elle cherche un fondement dans les profondeurs ».
    • La devise de l’État du Massachusetts est Ense petit placidam sub libertate quietem, « À force d’armes elle cherche la paix dans la liberté ».