Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin destinare.

Verbe Modifier

destiner \dɛs.ti.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Affecter une personne ou une chose à tel ou tel emploi, à tel ou tel usage.
    • Une autre voiture à deux roues, […], était là aussi un peu à l’écart. Cette voiture était destinée, […], à recevoir le corps après le supplice et à le porter au cimetière. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Les opérations de broyage marquent usuellement le terme des opérations d’épuration des fines, que celles-ci soient destinées à l’agglomération ou à la carbonisation. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 362)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Préparer, réserver.
    • Je sais l’accueil qu’il me destine.
    • Le prix qui vous est destiné.
  3. (Vieilli) Fixer d’avance dans l’ordre des événements en parlant du destin.
    • Le ciel avait destiné M. Smallways à vivre dans un monde paisible, mais il avait oublié de créer un monde paisible pour M. Smallways. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 6 de l’éd. de 1921)
    • Il était destiné à périr de cette manière.

NotesModifier

Destiner s’emploie beaucoup plus fréquemment à la forme passive qu’à la forme active. Certains emplois du verbe ne sont naturels qu’à la forme passive sans complément d’agent, par exemple, un million d’euros de fonds étaient destinés à la recherche scientifique est plus naturel que le gouvernement avait destiné un million d’euros de fonds à la recherche scientifique.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier