Ouvrir le menu principal
Voir aussi : nôm, nỡm, nơm, nộm, ňom, ɲom, nom.

Sommaire

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

nom

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du nokamán.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(IXe siècle) Du moyen français nom (« nom »), de l’ancien français nom, non, num (« nom »), latin nōmen (« nom, dénomination »), arcchaïquement *gnomen[1][2], de (g)nosco (« connaître ») avec le suffixe -men ; de l’indo-européen *h₁nḗh₃mn̥[3], apparenté au grec ancien ὄνομα, ónoma (« nom »), au sanskrit नामन्, nā́man, à l’allemand Name, au vieux slave имѧ, imę.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
nom noms
\nɔ̃\

nom \nɔ̃\ masculin

  1. Mot ou groupe de mots permettant de nommer un être ou une chose. Un nom peut être un nom commun, une locution nominale ou un nom propre.
    • Mon nom est Marie. — (1854, Gustave Chouquet, Easy Conversations in French‎, page 9)
    • On n’a pas évoqué une chose quand on l’a appelée par son nom. Les mots, les mots, on a beau les connaître depuis son enfance, on ne sait pas ce que c’est. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Les Belges obtinrent la réforme de la constitution par une dé­monstration que l’on a décorée, peut-être un peu ambitieusement, du nom de grève générale. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. V, La grève générale politique, 1908, p.213)
    • Deux bois, l’un à son amorce, l’autre au mitan, chevauchent la longue articulation crayeuse qui porte le nom de plateau de Lorette. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1915, page 205)
    • Il plia la feuille, l’introduisit dans une enveloppe sur laquelle il gribouilla le nom et l’adresse de son ami. Il examina quelques secondes la suscription difficilement lisible […]. — (Valère Staraselski, Dans la folie d’une colère très juste, L’Harmattan, 1996, page 81)
    • […], le Père Dimier attirait l’attention sur le nom de la commune de Bouconville-Vauclerc, sur le territoire de laquelle se trouve l’abbaye cistercienne de Vauclair. Il émettait le vœu de voir rectifier l’orthographe du nom de la commune conformément à l’étymologie du nom de l’abbaye :[…]. — (Cîteaux, commentarii cistercienses, 1973, vol.24, page 73)
    • Et de citer une réaction sincère à la question du nom : « Zadiste ? C’est quoi, cette étiquette de connard qu’on s’colle sur la tête ? Je vis ici, je suis squatteur, mais je veux plus qu’on m’appelle zadiste. » Être désigné, c’est en effet subir une forme de pouvoir. — (Hervé Kempf, Notre-Dame-des-Landes, Seuil, 2014)
    • Enfin, pour le repérage des noms de lieu et des réseaux de communication terrestres, les deux atlas routiers, Southeast Asia et Indonesia, publiés chez Nelles Verlag, demeurent irremplaçables. — (Rodolphe de Koninck, L’Asie du Sud-Est, éd. Armand Colin (collection U), 2012, introduction)
  2. Nom de famille ; patronyme.
    • Un couleuvrinier, […], avait été envoyé par le roi à Orléans […]. Il avait nom Jean de Montesclère; tenu pour le meilleur maître qui fût alors de son métier, il gouvernait une grosse couleuvrine qui causait grand dommage aux Anglais. — (Anatole France, Vie de Jeanne d’Arc, chap. 5: Le Siège d’Orléans, Paris : chez Calmann-Lévy, 1908, vol.1, page 152)
    • Un faire-part imprimé, collé sur une vitre, annonçait la mort d’un client. Aucun nom sous le sien. Nulle mention d’ami ni de famille. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Et puis, je peux faire clamser nos ennemis, en piquant d’une certaine façon un crapaud que j’aurai baptisé au nom de la personne condamnée. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Eu égard à mon activité, la seule majusculisation de mes nom et prénom suffirait. DICK LAPELOUSE. Pas de chichi, pas de truc emberlificoté avec des termes en triphtongues pour définir la raison sociale. — (Sébastien Gendron, Le tri sélectif des ordures et autres cons, épisode 4, Éditions 12/21 (Univers Poche), 2013, chap. 6)
  3. (Par extension) Pseudonyme.
    • Et sur ce boulevard de Clichy, ainsi modernisé, une femme arrivait à chaque fin d’après-midi, et de vieux Montmartrois se redisaient son nom à son passage : La Goulue ! — (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p.237)
  4. (Grammaire) Mot désignant un être, une chose ou un concept qui peut se combiner avec un adjectif et un déterminant. Souvent y compris les noms propres.
  5. (Grammaire) (Désuet) Nom ou adjectif dans les langues européennes, qui s’appelait respectivement un nom substantif et un nom adjectif.
  6. Naissance illustre, noblesse, maison noble.
    • Signaler, illustrer, déshonorer son nom.
    • Il n’est pas riche, il n’a pour lui que son nom, se dit d’un noble qui tire le diable par la queue.
    • C’est un nom qui s’éteint se dit d’une famille dont le nom ne peut plus se continuer, faute d’héritiers mâles.
  7. Qualification, épithète.
    • Ce prince a mérité le nom de grand.
    • Il est indigne du nom d’ami.
  8. Qualité, titre.
    • Donner le nom d’époux.
    • Le doux nom de mère.
    • Procéder au nom et comme tuteur, procéder en qualité de tuteur.
    • Céder ses droits, noms, raisons et actions, transférer les droits et titres en vertu desquels on prétend quelque chose.
  9. Réputation, célébrité.
    • Il s’est acquis, il a acquis un grand nom.
    • Il s’est fait un grand nom dans les lettres.
    • Ce conquérant a rempli toute la terre de son nom.
    • Il a porté son nom jusqu’aux extrémités du monde.
    • Il ne laissera aucun nom.
    • Il a laissé un nom odieux, exécré.
    • Cet auteur a déjà un certain nom.
    • La gloire de son nom, Sa gloire, sa renommée.
  10. Mot par opposition à la chose, apparence par opposition à la réalité.
    • Il n’avait de roi que le nom.
  11. Suivi de « de » et de certaines expressions, est employé trivialement comme juron.
    • Nom d’un chien !
    • Nom d’une pipe !
    • Nom de Dieu !

SynonymesModifier

Nom de chose ou de personne, nom commun :

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • nom sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Michel Bréal et Anatole BaillyDictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885 → consulter cet ouvrage
  2. « nom », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage
  3. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin nomen.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
nom
\Prononciation ?\
noms
\Prononciation ?\

nom masculin

  1. Nom.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

KhamniganModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

nom [Prononciation ?]

  1. Livre.

NotesModifier

Ce mot utilise la notation d’un linguiste car la langue ne dispose pas d’un alphabet officiel.

RéférencesModifier

  • Juha Janhunen, Material on Manchurian Khamnigan Mongol, Castrenianumin toimetteita 37, Société finno-ougrienne, Helsinki, 1990

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin nomen.

Nom commun Modifier

nom \ˈnun\ (graphie normalisée) masculin

  1. Nom.
    • A prepaus, ara que mon istòria comença, vos dirai d'ont me ven aquel nom, que tot cocarro que pareis, lo cambiariái pas contra aquel del gran rei Catòrze.
      À propos, maintenant que mon histoire commence, je vais vous dire d'où me vient ce nom que, tout canaille qu'il paraît, je n'échangerais pas contre celui du grand roi Quatorze. — (Jean-Baptiste Fabre, Istòria de Joan-l’an-pres, adaptation à la graphie classique par Patric Sauzet, traduction française Patric Sauzet et Felip Gardy, 1988, CRDP Montpellier)
  2. (Grammaire) Nom.

DérivésModifier

ExpressionsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

ParonymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

VietnamienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

nom \nɔm˦\

  1. Regarder.
    • nom kĩ xem gạo còn trấu không
      Regardez bien pour voir s’il y encore des balles dans le riz
  2. Prendre soin de ; s’occuper de.
    • nom người ốm
      Prendre soin d’un malade

ParonymesModifier

RéférencesModifier