Voir aussi : MOT, mót, mòt, mọt, mốt, một

Conventions internationales

modifier

Symbole

modifier

mot

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du barí.

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Xe siècle)[1] (Linguistique) Du latin muttum (« grognement, son »)[2] dérivé de l’onomatopée mutmut (« murmure, son à peine distinct ») qui elle même vient de l’onomatopée mu (« murmure »). Il est passé du sens de « son » à « son qui décrit une parole, un verbe », puis « parole, discours ».
(Informatique) Calque de l’anglais word (« mot »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mot mots
\mo\
 
Le mot ܐܪܙܐ (rāz) en syriaque classique, signifiant « secret, mystère ».
 
Un petit mot sur un post-it. (5)

mot \mo\ ou \mɔ\ (Belgique) (Franche-Comté) masculin

  1. (Linguistique) Succession de sons dans les langues parlées, ou de signes dans les langues des signes ou écrites, qui a un sens propre.
    • Il fit une seconde halte pour lire ces mots : À la Belle-Étoile, écrits en légende sous une peinture qui représentait le simulacre le plus flatteur pour un voyageur affamé : c’était une volaille rôtissant au milieu d’un ciel noir. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • On n’a pas évoqué une chose quand on l’a appelée par son nom. Les mots, les mots, on a beau les connaître depuis son enfance, on ne sait pas ce que c’est. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Et sa voix alors prenait une intonation dolente et uniforme, enflant les mots, appuyant indéfiniment sur les syllabes. Cela m’agaçait beaucoup. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • D’ailleurs il a pas mal lu, Nastase  ; autrefois, avec Totome, ils passaient des soirées et des veillées à chercher des mots chics dans le petit Larousse. — (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les hommes ont forgé des mots pour expliquer cet inexplicable. Ils ont dit : audace, confiance en soi, absence de scrupules. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Ce que j'écoutais, ce que je guettais, c'était les mots : car j'avais la passion des mots ; en secret, sur un petit carnet, j'en faisais une collection, comme d'autres font pour les timbres.
      J'adorais
      grenade, fumée, bourru, vermoulu et surtout manivelle : et je me les répétais souvent, quand j'étais seul, pour le plaisir de les entendre. — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, Le Livre de Poche, page 197)
    • On étudiera également les possibilités d’épelation du malade pour des mots en rapport avec son niveau scolaire. — (Julián de Ajuriaguerra & Henry Hécaen, Le cortex cérébral; étude neuro-psycho-pathologique, Masson, 1960, page 170)
  2. (Typographie) Groupement de lettres de l’alphabet juxtaposées, et séparés des autres tels groupements par des espaces, des signes de ponctuation ou d’autres caractères hors de l’alphabet.
    • Pour un typographe, presqu’île est formé de deux mots, alors que pour un linguiste, c’est un mot.
  3. Parole ; discours.
    • La Marquise. – Ceux qui mettent les mots sur leur enclume, et qui les tordent avec un marteau et une lime, ne réfléchissent pas toujours que ces mots représentent des pensées, et ces pensées des actions. — (Alfred de Musset, Lorenzaccio, acte I, scène 3, 1834)
    • Personne ne pouvait prononcer une phrase, dire un mot, apprécier un argument, juger un fait sans qu’aussitôt les autres ne demandassent : « la conclusion » ? — (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il s’interrompit net et nous fit un sourire plutôt torve et en coin, comme s’il désespérait d’arriver à traduire en mots sa pensée. — (Henry Miller, L’Ancien Combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Le soudain tutoiement, la violence des mots, enlaidissent Hugues aussitôt. Ce n'est plus qu'un petit voyou, plein de haine. — (Laure Angélis, Le lys écarlate, Editions Pierre Téqui, 1998, page 130)
    • En 2016, il avait réussi à peser sur le débat en formulant des problèmes importants qui étaient dans l’air du temps. La suite dira si l’on peut changer l’industrie de la tech avec des mots. Cela peut en tout cas y contribuer. — (Alexandre Piquard, Tristan Harris, l’ex-ingénieur qui veut empêcher la technologie de « dégrader l’humain », Le Monde. Mis en ligne le 24 avril 2019)
  4. Message écrit.
    • Malraux, fait prisonnier, adresse à Josette des mots signés d'une tête de chat. Enceinte, elle lui rend visite en prison, à Collemiers, suscitant l’émotion des villageois. — (Anissa Benzakour-Chami, Clotis Josette (1910-1944), dans le Dictionnaire Malraux, CNRS Éditions, 2011)
    • Mais rassurez-vous, on nous attend dans le Louvre, et quant au mot qui demain sera donné à tous les postes, je le connais. C'est : CAPESTANG.. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  5. Trait d’esprit.
    • Il eut tort de citer le mot de Voltaire, qui est beaucoup trop décisif et immodéré : « L’écriture est la peinture de la voix ; plus elle est ressemblante, meilleure elle est », et qui conduirait à l’orthographe individuelle, c’est-à-dire à une confusion telle qu’on ne se comprendrait jamais quand on s’écrirait les uns aux autres. — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • Les gens d'esprit se consolent plus facilement que d'autres : ils appliquent une épigramme sur leurs chagrins et soulagent leurs douleurs avec un bon mot. — (Louis Énault, Alba, 1860)
    • Il aimerait mieux perdre un ami qu’un bon mot.
    • Il a toujours le mot pour rire.
  6. Échange verbal dans une querelle ; menaces, paroles offensantes.
    • En venir aux mots.
    • Avoir des mots.
  7. Parole vaine, par opposition au sérieux d’une idée ou à la réalité d’un fait.
    • Cette démarche, que l’on peut traduire par « une seule santé », considère que la santé des écosystèmes et celle des humains sont liées. La pandémie de Covid-19 l’a popularisée, y compris chez les gouvernants. Mais pour l’instant cela reste des mots, constate dans sa chronique Stéphane Foucart, journaliste au « Monde ». — (Stéphane Foucart, « Dans le monde politique, l’approche “One Health” demeure incantatoire », Le Monde. Mis en ligne le 25 avril 2021)
    • Ce sont des mots, ce ne sont que des mots.
  8. Raison profonde ; sens caché de quelque chose.
    • Il lui tardait de connaitre enfin le mot de la sombre énigme qu'il n'avait pu deviner depuis dix-huit mois […]. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, tome 2, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, p. 246)
  9. (Vieilli) Devise.
    • Dans la devise de Louis XII, le corps était un porc-épic, et le mot Cominus et eminus ; dans celle de Louis XIV, le corps était un soleil, et le mot Nec pluribus impar.
  10. (Informatique) Séquence de bits ou d’octets comme unité de base manipulée par un processeur.
    • La taille d’un mot mémoire dépend du type de processeur ; elle est de
      1 octet (8 bits) dans les processeurs 8 bits (par exemple Motorola 6502) ;
      2 octets dans les processeurs 16 bits (par exemple Intel 8086) ;
      4 octets dans les processeurs 32 bits (par ex. Intel 80486 ou Motorola 68030).
      — (Emmanuel Viennet, 1.3 Architecture de base d’un ordinateur, dans Cours Architecture des Ordinateurs, 2001)
  11. Sentence, apophtegme, parole mémorable.
    • Mot historique.
    • Ce philosophe a dit un mot remarquable.

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Proverbes et phrases toutes faites

modifier

Hyperonymes

modifier

Hyponymes

modifier

Holonymes

modifier

Méronymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier


Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • mot sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • mot sur le Dico des Ados  
  • mot dans le recueil de citations Wikiquote  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

mot \Prononciation ?\

  1. (Entomologie) Mite.

Synonymes

modifier

Étymologie

modifier
Du proto-albanais *māti « temps (chronologique) », issu de l’indo-européen commun *méh₁-ti- « mesure », duquel procèdent le vieil anglais mǣþ « mesure », lituanien mẽtas « temps » et sanskrit á-sa-māti « sans égal, hors pair ». Le glissement de sens est sans doute calqué sur le latin tempus.

Nom commun

modifier

mot \ˈmɔt\ masculin

  1. Temps (météorologique).
  2. An, année.

Étymologie

modifier
Du latin muttum.

Nom commun

modifier

mot *\Prononciation ?\ masculin

  1. Mot.
    • Par moz couvers et par cointes semblans.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  2. Son de trompe.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Dérivés dans d’autres langues

modifier
  • Français : mot

Nom commun 2

modifier

mot *\Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de molt.

Références

modifier

Étymologie

modifier
(1900)[1] Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif

modifier
Mutation Forme
Non muté mot
Adoucissante vot

mot \ˈmoːt\

  1. Immobile.
    • Pa zigoras ar prenestr da cʼhervel Alesant d’e adverenn e chomas mot dirak taolenn ar chas liesliv azezet war gab o revr, o selloù talarek o parañ warnezhi. — (Jakez Konan, Noblañs, in Al Liamm, no 107, novembre-décembre 1964, page 420)
      Quand elle ouvrit la fenêtre pour appeler Alexandre pour son goûter, elle resta immobile devant le spectacle des chiens multicolores assis sur leur arrière-train, leurs regards perçants dirigés vers elle.
    • N’em eus nerzh ebet da strivañ: dicʼhoant, divlaz, dinerzh, mot kazi evel ur cʼhelan. — (Marsel ar Barzh, An ercʼh du, An alarcʼh embannadurioù, 2004, page 27)
      Je n’ai plus aucune force pour faire des efforts : sans envie, sans goût, sans force, presque aussi immobile qu’un cadavre.

Dérivés

modifier

Références

modifier
  1. Martial MénardDevri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage

Étymologie

modifier
(XIVe siècle) Du latin muttum.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mot
\ˈmot\
mots
\ˈmots\

mot [ˈmot] masculin

  1. Mot.

Synonymes

modifier

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

mot \Prononciation ?\ (pluriel bot)

  1. Personne, homme.

Étymologie

modifier
Voir mot.

Nom commun

modifier

mot \Prononciation ?\

  1. (Entomologie) Mite.
  2. (Zoologie) Coche, truie.

Synonymes

modifier
truie :

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

mot \mɔt\

  1. (Entomologie) Mite.

Synonymes

modifier

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,1 % des Flamands,
  • 98,4 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier
  • Pays-Bas : écouter « mot [mɔt] »

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

mot \Prononciation ?\ masculin

  1. Courage, abattage.

Préposition

modifier

mot \Prononciation ?\

  1. Contre, en face de.

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Étymologie

modifier
Du latin muttum.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mot
\ˈmut\
mots
\ˈmut͡s\

mot \ˈmut\ masculin (graphie normalisée)

  1. (Linguistique) Mot.

Synonymes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Préposition

modifier

mot \moːt\

  1. Contre, vers, du côté de, au-devant de.
    • Med ryggen mot elden.
      Le dos au (du côté du) feu.
    • Mot middagen.
      Vers midi.
    • Mot strömmen.
      Contre le courant.
    • mot staden.
      Se diriger vers (du côté de) la ville.
    • Kasta bollen mot väggen.
      Lancer la balle contre le mur.
    • Luta sitt huvud mot någons axel.
      Appuyer sa tête contre l’épaule de quelqu’un.
    • Tåga mot fienden.
      Marcher contre l'ennemi.
    • Vända sig mot
      Se tourner vers / Faire face à
  2. Pour, envers, vis-à-vis de, à l’égard de, à.
    • Vara god mot djuren.
      Être bon envers les animaux.
    • Grym, otacksam mot någon.
      Cruel, ingrat envers quelqu’un.
    • Fientligt sinnad mot någon.
      Hostile à quelqu'un / Mal disposé à l’égard de quelqu’un.
    • Anmärking mot någons uppförande.
      Remarque sur la conduite de quelqu’un.
    • Plikterna mot Gud.
      Les devoirs envers Dieu.
    • öva nåd mot
      Faire grâce à
    • Hålla stånd mot
      Tenir tête à
    • kämpa mot någon/något.
      Se battre contre quelqu’un/quelque chose.
    • Uppträda energiskt mot någon.
      Se montrer énergique à l’égard de quelqu’un.
  3. Contre, à l’opposé de.
    • Mot min vilja.
      Malgré moi.
    • Kaffe är bra mot huvudvärk.
      Le café est bon contre la migraine.
    • Handla mot någons befallningar.
      Transgresser les ordres de quelqu’un.
    • Det strider mot sunda förnuftet.
      C’est contraire à la raison.
  4. Contre, en échange de, moyennant.
    • Mot kvitto.
      Contre reçu.
    • Mot valuta.
      Contre de l'argent.
    • Hålla tio mot ett.
      Parier dix contre un.
  5. Comparer à, en comparaison de, à côté de, auprès de.
    • Han är bara barnet mot mig.
      Il est loin d’avoir mon âge.
    • Mot det är allting betydelselöst.
      Auprès de cela rien n’importe plus.
    • Vad är pengar mot hälsan?
      Qu’est-ce que l’argent en comparaison de la santé ?
  6. Contre, Sur.
    • Avteckna sig mot den blå himlen.
      Se dessiner sur (contre) le ciel bleu.
    • Hålla något mot ljuset.
      Tenir quelque chose contre (à) la lumière.
  7. (Sport) Contre, à.
    • Med tio mål mot två.
      Par dix buts à deux.
  8. Pour, à destination de.
    • Tåget var på väg mot Stockholm.
      Le train était en route pour Stockholm.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier
  • Suède (Gotland) : écouter « mot [moːt] »

Anagrammes

modifier

Forme de nom commun

modifier

mot \mɔt\

  1. Génitif pluriel de moto.

Anagrammes

modifier