Ouvrir le menu principal
Voir aussi : coché

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (XVIe siècle) Du hongrois kocsi, soit par l’intermédiaire de l’allemand Kutsche ou de l’italien cocchio, via le vénitien cochio. Le mot a hésité entre le masculin et le féminin, l’étymon allemand étant féminin et l’italien masculin…
(Nom commun 2) (Début du XIIIe siècle) Terme attesté en gallo-roman dans les domaines d'oïl (en Picardie et Normandie) et d'oc. Les rapports sont obscurs entre les représentants germaniques (moyen néerlandais cogge, cocge, néerlandais kog, kogge, moyen et bas allemand kogge (« navire de commerce de la Hanse »), en ancien nordique kuggi, kuggr) et romans (ancien français, occitan et catalan coca au XIIIe ; l’italien coca est attesté au XIVe siècle. Le mot a été véhiculé d'un domaine à l'autre à la faveur de courants commerciaux de la Hanse et des croisades. Le type primitif (d'où dérive aussi coque) serait issu du frison *kogge étant donnée son ancienneté et les nombreuses attestations en latin médiéval et sous des formes cogga, cocka dans le domaine germanique. Mais certains estiment ce terme d'origine romane : du latin vulgaire *cocca, peut-être de conqua (« coquillage »). D’autres enfin, le font issu du bas latin caudica (« sorte de bateau »).
(Nom commun 3) (XIIe siècle) De l’italien cócca « entaille (sur une flèche) », sens qu’on retrouve dans le occitan encocar, « encocher ».
(Nom commun 4) Apparenté à cochon.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
coche coches
\kɔʃ\

coche \kɔʃ\ masculin

  1. (Vieilli) Ancien chariot couvert dont le corps n’était pas suspendu et dans lequel on voyageait.
    • Je suis certaine qu’ils arrivent par le coche de Misère du pays de Sans-Souci. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy, 1881 ; éd. Le Livre de Poche, p. 14.)
    • Deux autres voyageurs se trouvant logés à la même enseigne que moi, nous allons trouver un loueur de voitures qui se charge de nous transporter à notre destination pour la somme de 13 pesetas; et, quelques minutes plus tard, nous sommes confortablement installés dans un léger véhicule attelé de deux bons chevaux qui ne tardent pas à rattraper et à dépasser le coche public. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1039)
    • En 1763, le coche part de Paris, rue Pavée, les lundi, mercredi et vendredi, un départ fixé dès potron-minet à l'heure où les coqs chantent (quatre heures). — (Josette Desrues, En coche, en tram, en bus: le Paris-Saint-Germain, page 38, Les Presses franciliennes, 2005)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
coche coches
\kɔʃ\

coche \kɔʃ\ masculin

  1. (Transport) (Transport fluvial) (Vieilli) (Marine) Sorte de grand bateau qui servait autrefois pour le transport des voyageurs et des marchandises.
  2. (Transport) (Transport fluvial) Coche de plaisance.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
coche coches
\kɔʃ\

coche \kɔʃ\ féminin

  1. Entaille, marque.
    • Les coches sur les troncs marquent les arbres à abattre.
  2. (Informatique) Marque, souvent un 'v' ou une croix, servant à indiquer qu’un élément est sélectionné.
    • Placez une coche en regard de chaque barre d’outils que vous voulez afficher. Supprimez la coche en regard de chaque barre d’outils que vous voulez masquer. — (Documentation WordPerfect).

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 4Modifier

Singulier Pluriel
coche coches
\kɔʃ\

coche \kɔʃ\ féminin

  1. (Vieilli) Truie, femelle du cochon.
    • Vous avez sûrement, sans le savoir, mangé de la viande de coche, autrement dit de la truie de réforme. — (« Truies : Le porc de l’angoisse », Malbouffe, le dico, Les Dossiers du Canard enchaîné no 147, avril 2018, page 81)
  2. (Injurieux) Terme injurieux employé à l’endroit d’une femme jugée sale, répugnante.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe cocher
Indicatif Présent je coche
il/elle/on coche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je coche
qu’il/elle/on coche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
coche

coche \kɔʃ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cocher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cocher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cocher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cocher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cocher.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • coche sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Peut-être latin concha (« coquillage ») → voir coque pour une autre hypothèse.

Nom commun Modifier

coche \Prononciation ?\ féminin

  1. Cornet.

VariantesModifier

RéférencesModifier

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du français coche.

Nom commun Modifier

coche \Prononciation ?\ masculin

  1. Automobile, voiture.
  2. (Chemin de fer) Voiture.
  3. (Vieilli) Coche.

DérivésModifier

SynonymesModifier

ItalienModifier

Forme de nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
coca
\'kɔ.ka\
coche
\'kɔ.ke\

coche \ˈkɔ.ke\ féminin

  1. Pluriel de coca.

Forme de nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
coca
\'kɔ.ka\
coche
\'kɔ.ke\

coche \ˈkɔ.ke\ féminin

  1. Pluriel de coca.

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français coche.

Nom commun Modifier

coche \Prononciation ?\ masculin

  1. Automobile, voiture.
  2. (Chemin de fer) Voiture.
  3. (Vieilli) Coche.