Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1, adjectif) (XIIIe siècle) De l’ancien français batel, du vieil anglais bat, ou du vieux norrois bátr ; apparenté à boat en anglais, Boot en allemand, båd en danois, d’un radical germanique *baitaz (en), issu de l’indo-européen *bʰeyd- (en) (« briser, fendre »). Bateau a remplacé nef, terme désormais vieilli et poétique, issu du latin navis.
(Nom 2) (1866) En ancien français bastel (« instrument d’escamotage »). Probable rétroformation d’après bateleur (« escroc, manipulateur habile ») rapproché de batelier → voir batellerie, « métier de batelier », « métier de bateleur ».

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
bateau bateaux
\ba.to\
 
Un bateau à voiles (sens 1)
 
Armoiries avec un bateau (sens héraldique)

bateau \ba.to\ masculin

  1. (Navigation) Construction, ouvrage flottant, parfois submersible, destiné à la navigation fluviale et maritime, et pouvant transporter des personnes ou des marchandises, souvent muni d’un gouvernail, et propulsé par la force humaine (barque, canoë…), le vent (bateau à voile) ou par propulsion mixte ou motorisée.
    • Le mât de flèche plie sous l’effort et à sec de toile, le bateau roule terriblement. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La viticulture auvergnate fut à son apogée vers le milieu du XIXe siècle. […] Les bateaux qui descendaient l’Allier emportaient des vins d’Auvergne jusqu’à Paris. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le bureau d’Halifax de Atlas Shipping était chargé de noliser les bateaux par vingt ou quarante à la fois. La contrebande était transportée, sur ces navires, de Saint-Pierre au Canada et aux États-Unis. — (Jean-Pierre Andrieux, La Prohibition... Cap sur Saint-Pierre et Miquelon, traduit de l'anglais par Georges Poulet, Ottawa : Éditions Leméac, 1983, page 171)
    • J’étais un grand bateau descendant la Garonne
      Farci de contrebande et bourré d’Espagnols
      Les gens qui regardaient saluaient la Madone
      Que j’avais attachée en poupe par le col.
      — (Léo Ferré, Le Bateau espagnol)
  2. (Par métonymie) Son contenu, sa cargaison.
    • Bateau de sel, de foin, de bois, etc.
  3. Partie surbaissée d’une bordure de trottoir destinée à faciliter son franchissement par des véhicules.
    • S. se gara sur le bateau, empêchant les voitures d’entrer ou de sortir. — (Katherine Pancol, Les Yeux jaunes des crocodiles, LdP, page 123)
  4. Chaussures larges, faites pour supporter la pluie.
    • C’est le contrefort qui m’a écorché le talon… Mes autres souliers s’en allaient, et j’ai eu la bêtise, à Reims, d’acheter ceux-ci, qui me chaussaient bien. J’aurais dû choisir des bateaux. — (Émile Zola, La Débâcle, 1892.)
  5. (Héraldique) Meuble représentant une embarcation dans les armoiries. Il s’agit d'un terme générique dont la représentation n’est pas vraiment fixée. Il est généralement représenté de profil, proue à dextre. Il se blasonne comme le navire. À rapprocher de drakkar, flobard, gabarot, galère, navire, nef et vaisseau.
    • Écartelé : au premier d’or au manteau gonfaloné d’azur chargé d’une épée du champ, au deuxième de gueules à la chapelle campanée d’argent, ouverte et ajourée de sable, au troisième de gueules au bateau de sable, habillé et flammé d’argent, au quatrième d’or à la grappe de raisin de gueules, tigée et feuillée de sinople, qui est de la commune de Brem-sur-Mer de Vendée → voir illustration « armoiries avec un bateau »

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   bateau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : véhicule.

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

Ouvrage flottant destiné à la navigation :

HyponymesModifier

 
Un bateau-mouche.
Ouvrage flottant destiné à la navigation :

HolonymesModifier

Ouvrage flottant destiné à la navigation :

MéronymesModifier

Ouvrage flottant destiné à la navigation :

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
bateau bateaux
\ba.to\
Invariable
bateau
\ba.to\

bateau \ba.to\ masculin et féminin identiques

  1. En forme de bateau.
    • L’encolure bateau d’une robe ou d’un corsage.
  2. Sans originalité, sans difficulté, banal.
    • Un sujet d’examen bateau.
    • L’idée est de ne présenter que les informations utiles aux clients. Supprimez les mots bateaux, les articles quand c’est possible, les superlatifs. Chaque terme compte. La fiche produit doit contenir l’essentiel de ce qui intéresse le client. — (evedemange (pseudonyme), « Vendre en ligne : 5 conseils rédaction e-commerce », plumeinteractive.canalblog.com, 17 novembre 2008)
    • Me viennent aussi les grands mots, les mots bateaux dont nous sommes prisonniers, je pense à Amour ou Liberté. Ils en imposent ceux là, il faut les aborder avec simplicité. — (Pascal Larue, « Lettre janvier 2011 », www.theatre-enfumeraie.fr, 3 janvier 2011)

NotesModifier

Le Petit Robert le donne invariable.

SynonymesModifier

Sans originalité (1) 

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
bateau bateaux
\ba.to\

bateau \ba.to\ masculin

  1. Mensonge, mystification.
    • Raconter un bateau, monter un bateau, mener en bateau.
    • Mes grandes joies, ce sont des chahuts à Loule, à Océana, des bateaux aux bizuths ! — (Alain-Fournier, Correspondance, 1905, page 207)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
bateau bateaux
\ba.to\

bateau \ba.to\ masculin

  1. (Désuet) (Rare) (Par analogie) (Cuisine) (Arts de la céramique) Ravier, beurrier en forme de bateau.
    • Bateau (fer creux à braises), Bateau à deux tinettes (beurrier), Bateau à hors-d'œuvre (ravier), Bateau à raves (ravier), Bateau citrons (ravier), Bateau pour citrons (ravier), Bateau à hors-d'œuvre — (Catherine Arminjon, ‎Nicole Blondel, Objets civils domestiques: principes d'analyse, in: ‎Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, 1984)
    • Ravier dit "bateau navette", blanc uni (1887') Sèvres, Cité de la céramique
    • On servait anciennement certains hors-d'œuvres dans de petits vases appelés bateaux, à raison de leur forme; mais cet usage ne s'est conservé que pour les petits couverts de trois à huit personnes.— (Comte de Courchamps, Néo-physiologie du goût,1839)

Interjection Modifier

bateau \ba.to\

  1. (Québec) Interjection exprimant l’admiration, l’excitation ou la contrariété.

PrononciationModifier



ParonymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) De l’ancien français batel (« bateau »).
(Nom 2) De l’ancien français bastel (« escamotage, jonglerie ») d’origine incertaine.

Nom commun 1 Modifier

bateau \ba.to\ masculin

  1. Ouvrage flottant à rame, parfois à voile, destiné principalement à la navigation fluviale.
    • Incontinent que les gentilz-hommes eurent leur lettre, après avoir pris congé de l’abbé, et par le bon Chevalier l’avoir très-humblement remercié de la courtoysie qu’il luy faisoit, s’en retournèrent dedans leur petit bateau pour revenir à Lyon, fort joyeulx de ce qu’ilz avoient si bien besongné. — (Jacques de Mailles, Histoire du seigneur de Bayart, 1527)
    • Pierre, aproche moy ton bateau.
      Je me veulx mectre dessus l’eau
      pour le peuple que tant me presse.
      — (La Passion d’Auvergne, fragment A, vers 943 à 945, 1477)

Apparentés étymologiquesModifier

ParonymesModifier

Nom commun 2Modifier

bateau \ba.to\ masculin

  1. Accessoire de spectacle des jongleurs, des saltimbanques et des prestidigitateurs.
    • & d’illec s’en ala esbatre en la place Maubert, en laquelle il vit jouer par longtemps le jeu des bateaux, que l’en y faisoit — (Registre criminel du Chatelet de Paris, II, 1389-1392)

Apparentés étymologiquesModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier