Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Pont

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français pont, de l’ancien français pont, du latin pontĕm (« pont, passage »), accusatif singulier de pons, de la racine indo-européenne *pnt- (« passage, chemin ») qui a donné le sanscrit पथिन्, páthin, le grec ancien πόντος, póntos (« mer, dans le sens de point de passage »), le russe путь, pouť (« chemin »).
Cognat de l’italien ponte.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pont ponts
\pɔ̃\
 
Un pont qui enjambe une rivière (sens 1)
 
Pont flottant militaire (sens 2)
 
Le pont d'un bateau (sens 5)
 
Armoiries avec un pont (sens héraldique)

pont \pɔ̃\ masculin

  1. (Architecture) Construction élevée d’un bord à l’autre d’une rivière, d’un ruisseau, d’un fossé pour permettre de les traverser.
    • Depuis l’aube, les troupes passaient la Moselle. C'était, sur le tremblement des ponts de bois, l’avalanche interminable des régiments. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.184, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • […] nous passons sous le pont suspendu de Brooklyn et devant Manhattan et ses gratte-ciel, et ma dernière vision de New-York me laisse une impression de ville monstrueuse et titanesque. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le vénérable pont sur le Tarn a non seulement de hautes arches en ogive, mais ses piles de briques, entre les les voûtes et au-dessus des avant-becs, sont percées de baies du même style. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les même juifs d'Arles avaient été astreints à travailler à la construction du pont de la Crau. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Militaire) Ensemble de toutes les choses nécessaires pour établir le passage sur les rivières que les troupes peuvent être obligées de traverser.
    • Le 17 octobre, seulement, Le Caire comprit que les Israéliens continuaient à renforcer leur tête de pont ; à cette date, un pont flottant était déjà en place et une division au grand complet avait pu traverser. — (Edward N. Luttwak, Le grand livre de la stratégie: de la paix et de la guerre, Odile Jacob, 2002, page 381)
    • Équipage de pont (Ensemble de toutes les choses nécessaires pour établir des ponts sur les rivières que les troupes peuvent être obligées de traverser).
    • Le pont de bateaux est fait de plusieurs bateaux attachés ensemble et recouverts de poutrelles et de madriers.
    • Les troupes passèrent la rivière sur un pont de bateaux.
  3. (France) Jour de congé entre deux jours fériés ou entre un jour férié et le week-end.
    • C'est que voici « le pont » c'est-à-dire quatre jours de fête à rester sans argent ou presque. (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 73, p. 52, mercredi 13 août 1913)
    • C'est le jeudi de l'Ascension 1994, avec le pont de quatre jours qui y est associé. Il fait un temps magnifique, soleil, mer déjà tiède propice à la baignade. Les vacanciers ont envahi la côte, le port et la mer en masse, avant garde de la grande invasion de l'été qui approche. — (Raymond Brunelière, Sauvetages en Méditerranée, Éditions Publibook, 2002, page 61)
  4. (Automobile) Ensemble de l’essieu arrière et des divers organes qu’il comprend.
    • Pont arrière
  5. (Marine) Plancher ou des divers planchers établis dans la longueur du navire.
    • Les vagues brisent à bord et submergent constamment le pont qui, mal calfaté à New-York, laisse pénétrer l'eau dans la cabine. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Un vaisseau à trois ponts.
    • Quand on dit le pont, on entend ordinairement le pont supérieur.
    • Nous passions le temps, tous les deux, sur le pont supérieur, à prendre des bains de soleil et à lire des poètes... — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VI, Gallimard, 1937)
  6. (Vieilli) Partie antérieure du pantalon ou de la culotte qui se boutonnait à droite et à gauche et qui pouvait s’abaisser.
    • Son pantalon à grand pont, éraillé aux boutonnières et bombé aux genoux, s’arrêtait à mi-jambe sur la tige d’une forte botte dont le cuir ne ployait pas — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 180, 2012)
  7. (Électricité) Montage de semi-conducteurs destiné à produire et moduler du courant continu à partir de courant alternatif.
    • Ainsi, pour le contrôle de moteurs à commutation électronique ([…]), une carte contient généralement un pont de transistors de puissance alimenté par une tension continue et commandé par un circuit de modulation de largeur d’impulsions. — (Sylvain Allano, Petits moteurs électriques, Éditions Techniques de l'Ingénieur, n° D 3 720, non daté (juin 1995), p. 13)
  8. (Réseaux informatiques) Dispositif destiné à assurer entre deux réseaux locaux l’échange des trames de données sans les modifier, tout en détectant et en corrigeant les erreurs.
    • Le pont, encore appelé « bridge » par les anglophiles, est l’équipement le plus ancien et le plus facile à mettre en œuvre. Il unit des réseaux proches ou distants en interprétant les deux premières couches du modèle OSI, […] — (Guy Pujolle, Les Réseaux, Eyrolles, 2002, page 707)
  9. (Musique) Courte séquence instrumentale d'une chanson chantée, dans sa seconde partie, avant le dernier couplet ou le dernier refrain.
    • Que serait un morceau sans pont ?
  10. (Héraldique) Meuble représentant l’ouvrage d’art du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenter avec un nombre d’arches qui doit être précisé dans le blasonnement. Contrairement aux meubles classiques, le pont va d’un flanc à l’autre de l’écu, ce qui le rapproche des fasces. À rapprocher de aqueduc.
    • De gueules au pont de trois arches d’or sur une rivière d’azur où nage un poisson aussi d’or, surmonté d’un léopard du même, qui est de la commune de Pont-d’Ouilly du Calvados → voir illustration « armoiries avec un pont »
  11. (Gymnastique) Élément de souplesse statique, réalisé en appui sur les mains et les pieds avec une extension répartie sur toute la colonne vertébrale, les épaules et les hanches, jambes et bras tendus.

DérivésModifier

  • Le thésaurus pont en français  

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Et tous les noms de lieux dérivés de la présence d’un pont : Pont-à-Mousson, Pont-Audemer, Pont-l’Évêque (voir toutes les pages commençant par Pont), les gentilés de ces noms de lieux et certaines et des termes eux-aussi issu de ces noms de lieux (pont-l’évêque, …).

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pons mais ponto est attesté comme mot gaulois [1]. À comparer avec les mots pont en gallois, pons en cornique (sens identique).

Nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté pont pontoù
Adoucissante bont bontoù
Spirante font fontoù

pont \ˈpɔ̃nt\ masculin

  1. Pont.

ComposésModifier

Forme de nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté bont bontoù
Adoucissante vont vontoù
Durcissante pont pontoù

pont \ˈpɔ̃nt\ masculin

  1. Forme mutée de bont par durcissement (b > p).

RéférencesModifier

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pontem, accusatif de pons.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pont
\Prononciation ?\
ponts
\Prononciation ?\

pont masculin

  1. Pont.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

  • catalan central, nord-occidental, ibizois : \ˈpɔn\
  • valencien, majorquin, minorquin : \ˈpɔnt\
  • roussillonnais : \ˈpun\

GalloisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pons, comparez avec les mots pont en breton, pons en cornique (sens identique).

Nom commun Modifier

pont \Prononciation ?\ féminin (pluriel : pontydd)

  1. Pont.

Voir aussiModifier

Mutation consonantique
radical adoucissement nasalisation aspiration
pont bont mhont phont


HongroisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

pont \pɔnt\

  1. Point.

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « pont [pɔnt] »

MaltaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pons.

Nom commun Modifier

pont \Prononciation ?\

  1. Pont.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Troncation de veerpont.

Nom commun Modifier

pont \Prononciation ?\ féminin/masculin

  1. Bac, transbordeur, traversier.
    • zich met een pontje laten overzetten
      prendre le bac pour passer une rivière

SynonymesModifier

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 70,0 % des Flamands,
  • 91,9 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]