Voir aussi : BAC, Bâc, Bač, Báč, bác, bać, bạc, bấc, bắc, bậc, -bac, -bac-

Conventions internationales

modifier

Symbole

modifier

bac

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du baduy.

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Nom 1) Mot probablement gaulois[1] : *bacu (« récipient ») est attesté en latin vulgaire sous la forme bacar, bacarium → voir bassin.
(Nom 2) Mot dérivé de baccalauréat par apocope.

Nom commun 1

modifier
Singulier Pluriel
bac bacs
\bak\
 
Auge destinée à divers usages : bac à sable
 
Grand bateau plat : un bac en Zambie.

bac \bak\ masculin

  1. Auge destinée à divers usages.
    • Bac à glace, à sable, à fleurs, à légumes, à disques ; bac de disques, de vinyles.
  2. Grand bateau plat, qui est principalement destiné à passer les gens, les animaux, les voitures, les charrettes, etc. d’un bord d’une rivière à l’autre, au moyen d’une corde qui la traverse.
    • La corde d’un bac.
    • Prendre passage sur un bac.
    • À Bénodet, nous avons traversé la rivière dans un bac. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 129, 2012)
  3. (Belgique) Casier de bières.
  4. (Escalade) Grosse prise de main confortable.
    • Une petite cupule à serrer très fort et qu’il faut garder longtemps pour d’une part lancer la main droite dans le bac salvateur […] — (kairn.com « Roc Trip 2013, jour 2 », 2013)
  5. (Belgique) Poubelle.
  6. (Québec) Type de poubelle grand format, avec roues et couvercle, pour les déchets à jeter ou compostables ou recyclables.
    • Les libéraux sauce Anglade ont pris ce qui restait de nationalisme dans l’assiette de leur parti et l’ont jeté dans le bac à compost. — (Richard Martineau, Le faux courage du PLQ, Le Journal de Québec, 29 novembre 2021)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Nom commun 2

modifier
Singulier Pluriel
bac bacs
\bak\

bac \bak\ masculin

  1. (France) (Familier) Baccalauréat, soit le diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires.
    • Blandine, à seize ans, va passer le bac, que les Français, nantis d'un simple bulletin de naissance, considèrent encore comme le bulletin de connaissance permettant d'accéder aux vies supérieures. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 204)
    • Au-delà du bac, sa vie est un escalier à gravir qui se perd dans la brume. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 69.)
    • « Avoir ses deux bacs » – le premier en fin de première, le second l’année d’après – était le signe incontestable de la supériorité intellectuelle et la certitude d’une future réussite sociale. Pour la plupart des gens, les examens et les concours qu’on passerait pas la suite n’avaient pas autant d’importance, ils trouvaient seulement « beau d’aller jusque-là ». — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 73.)
    • Le bac reste un diplôme qui sanctionne le parcours scolaire et ouvre les portes vers le supérieur. Le bac sert surtout de standard commun à tous les lycées du pays. Il est le seul. — (Marie Duru-Bellat, Le bac, un standard bicentenaire, Propos recueillis par Géraldine Véron, Le journal du CNRS, juin 2008)
  2. (Québec) (Familier) Baccalauréat, soit le diplôme qui sanctionne la fin du premier cycle universitaire.
    • Dans mes oreilles, un humoriste racontait à Mike Ward que, plus jeune, il gagnait sa vie en déchirant des billets dans un cinéma, ajoutant qu'il avait un bac en cinéma – le public a hurlé de rire. « J'ai un bac à recyclage aussi », il a précisé du ton de quelqu'un devant se justifier d'une chose honteuse. « Je suis sûr que ton bac à recyclage t'est plus utile dans la vie », a dit Mike Ward. — (Emmanuelle Pierrot, La version qui n'intéresse personne, Le Quartanier, Montréal, 2023, pages 317-318)

Les expressions « bac plus n » sont couramment employées pour désigner un individu ayant effectué n années d’études après le bac, ou ces études elles-mêmes : « il a fait bac plus cinq » ou « il est bac plus cinq ».

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Nom commun 3

modifier
Singulier Pluriel
bac bacs
\bak\

bac \bak\ masculin

  1. (Familier) Apocope de baccara.
    • Gondolphe, qui n’est pas un vieux monsieur, m’a mené au cercle de la Girafe : « Tout ce qu’il y a de mieux, ici », assure-t-il. Valets à moustaches, en livrée d’un rouge douteux, et qui restent assis quand on entre, — tapisseries du second Empire « genre Gobelins », un peu moisies (mais cela leur vaut mieux), et des crachoirs dans tous les coins, comme aux salles d’attente de la Compagnie de l’Ouest, — et une cagnotte vraiment par trop béante, à la table de bac : celui-ci, d’ailleurs, paraît étiolé ; et puis on n’entend pas, dans ce pays de billets, le joli son de l’or, discret « leitmotiv » de Pallas, sous les doigts du changeur. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • bac sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • bac sur l’encyclopédie Vikidia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

bac \Prononciation ?\ masculin

  1. (Bateau) Bac.

Références

modifier
  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, page 191 à 562, p. 233 → [version en ligne]

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

bac \Prononciation ?\ masculin

  1. (Franche-Comté) Bélier, mâle de la brebis.

Traductions

modifier

Références

modifier

Bibliographie

modifier
  • Bruno Heckmann, Petit Dictionnaire des Expressions franc-comtoises, Athéma, 2011, page 12

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

bac \Prononciation ?\ masculin (orthographe normalisée du poitevin-saintongeais)

  1. Évier.

Variantes

modifier

Références

modifier
  • Vianney Piveteau, Dicciounaere poetevin-séntunjhaes / Dictionnaire françois-poitevin-saintongeais, Geste, 2006, Broché, 780 pages, ISBN 978-2-84561-227-3[version en ligne (page consultée le 22 décembre 2021)]