Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir Angevin.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin angevin
\ɑ̃ʒ.vɛ̃\
angevins
\ɑ̃ʒ.vɛ̃\
Féminin angevine
\ɑ̃ʒ.vin\
angevines
\ɑ̃ʒ.vin\

angevin \ɑ̃ʒ.vɛ̃\

  1. (Géographie) Relatif à Angers, ou à ses habitants.
  2. (Géographie) Relatif à l’Anjou, ou à ses habitants.
    • Personne, dans l’Anjou, n’entendait mieux et ne pouvait prononcer plus nettement le français angevin que le rusé vigneron. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • « Davantage d’avantages,
      Avantagent d’avantage »
      Lui dis-je, quand elle revint
      Avec ses seins angevins
      (deux fois dix !)
      « Permets donc que je lutine
      Cette poitrine angevine… »
      — (Boby Lapointe, Framboise !)
  3. (Géographie) Relatif à Anjou, ancienne ville québécoise, désormais arrondissement de la ville de Montréal [1].
  4. (Géographie) Relatif à Anjou, circonscription électorale provinciale québécoise [1].

NotesModifier

La ville d’Anjou au Québec n’existe plus depuis le 1er janvier 2002, par suite d’un regroupement municipal. Son territoire fait maintenant partie de la ville de Montréal [1].

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Au singulier uniquement
angevin
\ɑ̃ʒ.vɛ̃\

angevin \ɑ̃ʒ.vɛ̃\ au singulier uniquement

  1. (Linguistique) Langue de la famille des langues d’oïl parlée en France dans le département du Maine-et-Loire, le sud de la Sarthe, la Mayenne angevine, l’est de l’Indre-et-Loire et en Bretagne autour de Châteaubriant.

HolonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

angevin \Prononciation ?\ masculin

  1. Angevin (d’Anjou).

Nom commun Modifier

angevin \Prononciation ?\ masculin

  1. Pièce de monnaie fabriquée en Anjou.
    • La tierce part d’un angevin — (Lancelot, ou le Chevalier de la charrette, manuscrit 794 français de la BnF, troisième vers du feuillet, circa 1180.)
    • Ne lor poriés forfaire un angevin — (Aiol, manuscrit 25516 français de la BnF, fol. 115v.)

RéférencesModifier