Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ainsi nommée parce qu’elle se chantait et se débitait sur le Pont-Neuf de Paris.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pont-neuf ponts-neufs
\pɔ̃.nœf\

pont-neuf \pɔ̃.nœf\ masculin

  1. (Désuet) Chanson populaire sur un air fort connu.
    • C'est une petite misère villageoise, qui est jolie et agréable la première fois, quand on ne la sçait pas. Quand on la sçait, ce n'est plus qu’un lampon et un pont-neuf. Il n'y a point d’étoffe là dedans. — (Jean-Jacques Rousseau ( 1712 - 1778 ), Correspondance complète, Volume 2.)
    • Placet rimé pour avoir Privilège du Roy de faire des vers de ballet, chansons nouvelles, airs de cour et de pont-neuf. — (Antoine Furetière, Le Roman bourgeois, in Romanciers du XVIIe siècle, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1958, p. 1084)
  2. (Figuré) Rengaine, lieu commun.


TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier